Aller au contenu principal

Les marques de distributeurs représentent un tiers des produits en grande distribution

© Réussir

«Alors qu’elle tendait à reculer de manière structurelle depuis le début des années 2010, la part de marché des MDD (marques de distributeur) s’est stabilisée depuis 2017 », observe la Commission d’examen des pratiques commerciales (CEPC) dans sa recommandation relative à un guide de bonnes pratiques en matière de contrats portant sur des produits à marque de distributeur (MDD) publiée le 21 décembre.

En 2020, la part de marché des MDD est de 32,8 % en grande et moyenne surface. Elle varie selon le circuit de distribution : de 26 % en hypermarché et supermarché à près de 75 % en supermarchés à dominante marques propres comme Lidl.

Plus globalement, les MDD alimentaires représentent en 2019 un total de 36,1 milliards d’euros de vente contre 35,5 milliards d’euros en 2015. Ces MDD sont essentiellement fabriquées par des TPE, PME et ETI à 80 %. Le rapport note également que 68 % des MDD sont fabriqués par des entreprises françaises. « En France, le poids des MDD est structurellement inférieur à celui observé dans les autres pays européens : il dépasse en effet 40 % (en volume) dans de nombreux pays, alors qu’il est proche de 30 % en volume en France », fait remarquer la CEPC.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Léa Izambart
Léa veut s’installer, malgré les difficultés
Malgré une conjoncture en berne en bovins allaitants, Léa Izambart fourmille d’idées pour amener un nouveau souffle à l’…
Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Cosset et fils : le négoce dans le sang
Implanté depuis 70 ans à Saint-Pompain, dans les Deux-Sèvres, le négoce agricole Cosset et fils démarre un projet de…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
Un contexte de plus en plus porteur pour les protéines
Certaines coopératives, comme Terrena, n’ont pas attendu le plan dévoilé en décembre par l’État pour favoriser la culture de…
Publicité