Aller au contenu principal

Etats généraux de l’Agriculture
Les ministres reconnaissent le bien fondé des doléances professionnelles

Si les ministres n’ont pas apporté de réponses à toutes les demandes professionnelles, ils ont pris conscience de la nécessité de faire quelque chose, notamment Philippe Martin, le ministre de l’Ecologie.

Stéphane Le Foll a confirmé que l’agriculture « serait partie prenante de l’allégement du coût du travail, y compris les coopératives », dans le cadre du Pacte de responsabilité annoncé par le président de la République.
Stéphane Le Foll a confirmé que l’agriculture « serait partie prenante de l’allégement du coût du travail, y compris les coopératives », dans le cadre du Pacte de responsabilité annoncé par le président de la République.
© Actuagri

A l’issue des Etats généraux de l’agriculture, le 21 février, où ont été évoqués tous les freins qui paralysent l’agriculture française et l’agroalimentaire : les délais, extrêmement longs, des traitements des dossiers par l’administration, les sanctions souvent injustes qui frappent les agriculteurs, les distorsions de concurrence avec nos partenaires, notamment sur le coût du travail, la surenchère sur les standards européens, les réglementations incompréhensibles et souvent contradictoires… les pouvoirs publics ont pris conscience  de l’ampleur des difficultés et du ras-le-bol des agriculteurs. Guillaume Poitrinal, à qui le président de la République a confié une mission de simplification le reconnaît : «Nous avons la médaille d’or de la production réglementaire »,  a-t-il déclaré déplorant aussi « l’enchevêtrement des strates de décision et les procédures de contrôles inouïes ».

Lire la suite en page 3 d'agri79

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Ils font revivre la vigne dans les Deux-Sèvres
Au nord et au sud du département, des vignerons font renaître des terroirs oubliés. Benoît Blet, à Oiron, est aujourd’hui reconnu…
Les Ets Buchou négoce et Lamy Bienaimé se rapprochent encore
En intégrant la société Végalor (négoce Lamy Bienaimé), les Ets Buchou Négoce accomplissent une transmission correspondant à…
Une chargée de com’ dans un Gaec
Depuis mai 2020, Nadine Bazantay s’occupe de la communication du Gaec Villeneuve en poursuivant deux objectifs : booster la vente…
Moissons
Une nouvelle dimension pour Océalia
La fusion avec Natéa et le rapprochement avec Menguy’s assurent le développement des services d’Océalia. 
Les JA mettent en scène la comédie amère des prix agricoles
Répondant à un appel national à manifester, les JA et la Fnsea 79 ont organisé une remise des prix décalée à l’intention des GMS…
Couvre-feu avancé : " une mesure qui a du sens " pour le préfet
Lors de la désormais traditionnelle conférence de presse préfectorale sur l'épidémie en cours, le préfet a décliné en local les…
Publicité