Aller au contenu principal
Font Size

Aides
Les modalités du plan de soutien

Les demandes de prêts de consolidation ou de trésorerie doivent être déposées au plus tard le 1er février.

 

L’Etat, avec les banques, apporte des aides financières via des prêts de trésorerie ou des prêts de consolidation à taux bonifiés. Les agriculteurs intéressés par ces mesures doivent contacter leur banque qui tient à leur disposition un dossier de demande.

Outre une baisse constatée de l’excédent brut d’exploitation (EBE) de plus de 10 %, les critères d’éligibilité départementaux aux aides du fonds d’allégement des charges (FAC) (prise en charge des intérêts bancaires des prêts à longs et moyens termes) sont les suivants :

- être jeune agriculteur installé depuis le 27 octobre 2004 ou récent investisseur (investissement de + 15 000 € réalisé après le 27 octobre 2007 dans le cadre d’un dispositif d’aide PMPOA ou PMBE) ;

- taux de spécialisation cumulé dans les filières cuniculture, porcs, bovins, ovins et arboriculture, supérieur à 40% ;

- taux d’endettement supérieur à 50%.

A noter que les céréaliers cultivant plus de 50 % de leur surface sur les cantons de Thouars, Airvault, Saint-Loup-Lamairé et Thénezay dont le taux de spécialisation est supérieur à 80% et le taux d’endettement supérieur à 70% (supérieur à 50% pour les Jeunes Agriculteurs) sont pris en compte.

Les modalités spécifiques d’accès aux aides sont précisées dans le formulaire de demande d’aide qui est à disposition des agriculteurs dans les mairies, les pôles territoriaux de la Direction départementale de l’équipement et de l’agriculture (DDEA) de Parthenay, Bressuire et Brioux sur Boutonne, les antennes de la chambre d’agriculture, les centres de gestion et groupements de producteurs. Les formulaires sont téléchargeables sur le site de la DDEA à l’adresse suivante www.deux-sevres.equipement-agriculture.gouv.fr

Les dossiers devront parvenir complets à la direction départementale de l’équipement et de  l’agriculture (39 avenue de Paris – BP 526 – 79022 Niort cedex) au plus tard le 1er février 2010.

Un plan d’allégement de charges sociales concernant les employeurs de main-d’œuvre agricole est par ailleurs mis en œuvre par la MSA. Les imprimés sont disponibles à la MSA ou peuvent être téléchargés sur le site de la MSA www.msa79.fr. Les demandes sont à envoyer à la MSA avant le 31décembre 2009.


 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Plainte contre l'association Nous voulons des coquelicots : « Quand on refuse de se défendre, on va vers une forme d’esclavage »
Il y a quelques jours, Jean-René Gouron a déposé plainte contre « Nous voulons des coquelicots ». L’agriculteur retraité de la…
Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Inondations à Niort, hiver 2020
« Le problème de l’eau n’est pas un problème agricole »
Pour que la végétation se développe, il faut de l’eau. Au lendemain d’un hiver pluvieux, un habitant des Deux-Sèvres, formé à la…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Action de chasse.
«  La discipline intéresse les jeunes »
Ce dimanche 13  septembre a lieu l’ouverture générale de la chasse. Aux alentours de 10 000 en Deux-Sèvres, le nombre de…
Publicité