Aller au contenu principal

Les nouvelles technologies au service de la réussite des élèves

L’environnement numérique est une réalité. Sa maîtrise relève dans certaines formations des compétences à acquérir. Dans d’autres filières, les enseignants cherchent à s’emparer de ces nouvelles technologies pour les mettre au service de la pédagogie.

Les terminales bac pro maintenance et machinisme agricole de la MFR Sèvreurope sont formés au fonctionnement des outils numériques. Sans ordinateur, le diagnostic des tracteurs n’est plus possible aujourd’hui.
Les terminales bac pro maintenance et machinisme agricole de la MFR Sèvreurope sont formés au fonctionnement des outils numériques. Sans ordinateur, le diagnostic des tracteurs n’est plus possible aujourd’hui.
© C.P.

«Nous sommes au quotidien confrontés à des jeunes qui ne voient pas le sens d’apprendre puisqu’en trois clics, ils peuvent trouver toutes les informations dont ils ont besoin », relatent Pierre Lapeyre et Régis Verlhac, respectivement directeur et responsable informatique à la MFR Sèvreurope. Incontestablement, l’environnement numérique modifie en profondeur le rapport à la connaissance, bouscule également les comportements. « Notamment la capacité à se concentrer, à soutenir l’effort », jugent les formateurs pour qui souligner les travers des nouvelles technologies ne signifie pas y être réfractaire. « Les ordinateurs, internet, les plateformes numériques de travail sont des outils. Leur potentiel doit être mis au service des objectifs de la formation : l’autonomie, le développement de l’esprit critique », fixent les pédagogues.
Des compétences dont l’acquisition est parfois perturbée par ces mêmes outils. « Les jeunes, parce qu’ils seraient nés à l’ère du numérique, auraient dès leur plus jeune âge une attitude d’initié ? S’ils sont davantage en capacité d’en comprendre le fonctionnement technique que leurs aînés, ils ne sont pas en revanche par nature capables de développer une lecture critique du contenu que l’on trouve sur Internet ou autres réseaux sociaux, ni moins dotés de la maturité permettant celle-ci. Notre rôle est ici ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Ils font revivre la vigne dans les Deux-Sèvres
Au nord et au sud du département, des vignerons font renaître des terroirs oubliés. Benoît Blet, à Oiron, est aujourd’hui reconnu…
Les Ets Buchou négoce et Lamy Bienaimé se rapprochent encore
En intégrant la société Végalor (négoce Lamy Bienaimé), les Ets Buchou Négoce accomplissent une transmission correspondant à…
Les JA mettent en scène la comédie amère des prix agricoles
Répondant à un appel national à manifester, les JA et la Fnsea 79 ont organisé une remise des prix décalée à l’intention des GMS…
Une chargée de com’ dans un Gaec
Depuis mai 2020, Nadine Bazantay s’occupe de la communication du Gaec Villeneuve en poursuivant deux objectifs : booster la vente…
Les travaux de la ferme aux 1200 taurillons pourraient débuter en 2021
La décision de la cour administrative d’appel, le 29 décembre, a fait tomber l’annulation de l’autorisation d’exploiter qui avait…
Moissons
Une nouvelle dimension pour Océalia
La fusion avec Natéa et le rapprochement avec Menguy’s assurent le développement des services d’Océalia. 
Publicité