Aller au contenu principal

Les nouvelles technologies au service de la réussite des élèves

L’environnement numérique est une réalité. Sa maîtrise relève dans certaines formations des compétences à acquérir. Dans d’autres filières, les enseignants cherchent à s’emparer de ces nouvelles technologies pour les mettre au service de la pédagogie.

Les terminales bac pro maintenance et machinisme agricole de la MFR Sèvreurope sont formés au fonctionnement des outils numériques. Sans ordinateur, le diagnostic des tracteurs n’est plus possible aujourd’hui.
Les terminales bac pro maintenance et machinisme agricole de la MFR Sèvreurope sont formés au fonctionnement des outils numériques. Sans ordinateur, le diagnostic des tracteurs n’est plus possible aujourd’hui.
© C.P.

«Nous sommes au quotidien confrontés à des jeunes qui ne voient pas le sens d’apprendre puisqu’en trois clics, ils peuvent trouver toutes les informations dont ils ont besoin », relatent Pierre Lapeyre et Régis Verlhac, respectivement directeur et responsable informatique à la MFR Sèvreurope. Incontestablement, l’environnement numérique modifie en profondeur le rapport à la connaissance, bouscule également les comportements. « Notamment la capacité à se concentrer, à soutenir l’effort », jugent les formateurs pour qui souligner les travers des nouvelles technologies ne signifie pas y être réfractaire. « Les ordinateurs, internet, les plateformes numériques de travail sont des outils. Leur potentiel doit être mis au service des objectifs de la formation : l’autonomie, le développement de l’esprit critique », fixent les pédagogues.
Des compétences dont l’acquisition est parfois perturbée par ces mêmes outils. « Les jeunes, parce qu’ils seraient nés à l’ère du numérique, auraient dès leur plus jeune âge une attitude d’initié ? S’ils sont davantage en capacité d’en comprendre le fonctionnement technique que leurs aînés, ils ne sont pas en revanche par nature capables de développer une lecture critique du contenu que l’on trouve sur Internet ou autres réseaux sociaux, ni moins dotés de la maturité permettant celle-ci. Notre rôle est ici ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

La maraîchine, une bière locale « du champ au verre »
Deux brasseries artisanales, ancrées dans le Marais poitevin, se sont associées pour créer une nouvelle bière marquée « Valeurs…
La mort du bovin viande

Une nouvelle Pac se profile !

Le ministère propose une remise en cause du montant de l’enveloppe dédiée à la…

Le cuir, une histoire de famille
Rebecca Larapidie a créé Abak’art, sa marque de maroquinerie, pour laquelle elle utilise exclusivement les peaux de bovins élevés…
Un concours réussi et une belle dynamique au marché ovin de Parthenay
Le concours annuel des agneaux a donné lieu à une belle présentation, de l’avis des organisateurs. Au marché au cadran, la…
Associés du GAEC la Vallée des Blondes, Deux-Sèvres, Nouvelle-Aquitaine, Blonde d'Aquitaine, Vaches allaitantes
Pilot’élevage : un tableau de bord pour faire rouler le troupeau vers la performance
L’outil d’identification Pilot’Élevage a conduit l’ASSEL à recalibrer le tableau de bord utilisé par les élevages de plus de dix…
Publicité