Aller au contenu principal

Le point sur...
Les nuances vertes du budget agricole

© Ministère de l'agriculture

Le 30 septembre, suivant les recommandations de l’OCDE, le gouvernement français a publié son premier budget « vert ». Un rapport a analysé les effets sur l’environnement du projet de loi de finances pour 2021.

Au total, sur l’ensemble des 488 milliards d’euros de crédits, et des 85 milliards de dépenses fiscales, 38 milliards ont été jugés favorables, et dix milliards défavorables. Le reste, explique le gouvernement, « consiste en des lignes de budgets neutres, comme les salaires ou les minimas sociaux ».

« Nous avons regardé l’environnement dans toutes ses dimensions, pour ne pas réduire le débat au sujet climatique », souligne le gouvernement. Chaque dépense publique a donc été notée par des experts en fonction de ses conséquences pour le climat, mais également de l’eau, la biodiversité ou la lutte contre les pollutions.

Dans le secteur agricole, le budget serait en majorité favorable, avec 1,63 milliard d’euros estimés comme bénéfiques pour l’environnement, dont 1,33 milliard d’euros de crédits budgétaires. En revanche, près de 1,42 milliard d’euros de dépenses fiscales, principalement liées au taux réduit de taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE), auraient un effet défavorable.

Le gouvernement le prévoit déjà : « L’exercice sera réitéré tous les ans ». Mais les résultats, précise-t-il, « ne signifient pas que ces dépenses, liées à des politiques publiques légitimes, vont disparaître du jour au lendemain ». Ils permettront cependant, espèrent les auteurs, « d’alimenter les débats sur le maintien de ces niches ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Confinement ou pâturage, concertation ou carnage ?

"À l’heure où les défenseurs du bien-être animal et les écologistes demandent l’interdiction de l’élevage en intérieur, la…

L’agriculture victime de pirates informatiques
La chambre d'agriculture des Deux-Sèvres victime d'une cyberattaque qui touche plus largement la région Nouvelle-Aquitaine et…
S’installer… quand on est prêt
Tondeur de moutons, Alexandre Sarrazin a hésité à s’installer pendant plusieurs années avant de franchir le pas à l’âge de 31 ans…
Attestation permanente exploitant agricole
La Fnsea et JA 79 ont obtenu la validation de l’attestation permanente spéciale exploitant agricole par le préfet des Deux-Sèvres…
Pâtures & Papilles veut régaler les consommateurs
Quatre élevages du secteur de Parthenay planchent sur l’élaboration d’un nouveau label basé sur un engraissement 100% herbager.…
Les exploitants agricoles, piliers des sapeurs-pompiers volontaires
Parce qu’il doit assurer l’avenir, le service départemental d’incendie et de secours (Sdis 79) est à la recherche de volontaires…
Publicité