Aller au contenu principal

Les porteurs du projet d’AOP affinent leur dossier

En 2015, 21 producteurs ont fabriqué 330 t de Mothais sur feuille. La filière se concentre sur l’objectif d’obtenir une AOP. Le syndicat de défense a profité de son assemblée générale pour perfectionner la demande qu’il déposera à l’automne.

De gauche à droite : Didier Doré, sous-préfet de Niort, 
Paul Georgelet, président du syndicat de défense du Mothais sur feuille, et Pascal Cellier, délégué territorial de l’Inao.
De gauche à droite : Didier Doré, sous-préfet de Niort,
Paul Georgelet, président du syndicat de défense du Mothais sur feuille, et Pascal Cellier, délégué territorial de l’Inao.
© Ronan Lombard

Des choix ont été faits. Ils donnent une force au projet. Lors de l’assemblée générale du syndicat de défense du Mothais sur feuille, l’avancée de la demande d’obtention d’AOP pour le fromage de chèvre à la feuille de châtaignier était le point central des travaux. « Aujourd’hui, nous faisons une présentation du cahier des charges sur lequel est basée la demande », expliquait le président du syndicat, Paul Georgelet. Présenter un fromage cylindrique dans une feuille de châtaignier n’est pas suffisant pour obtenir la reconnaissance espérée.

Une identité forte
Le texte de référence met en avant la typicité du produit, notamment apportée par un contact prolongé entre le fromage et sa feuille qui doit être posée, au plus tard, « deux jours après le démoulage. » Quant à la durée d’affinage, prévue à l’origine en dix jours minimum, elle devrait être revue. « Nous nous orientons vers douze jours », dévoilent les adhérents du syndicat dans leur présentation. Pascal Cellier, délégué territorial de l’Inao, analyse : « en travaillant obligatoirement du lait cru », sans pré-égouttage…, « vous avez fait des vrais choix. » Le produit a « une forte identité » et l’évolution de la production démontre qu’il y a une assise et des hommes motivés pour le faire vivre.

Plus d'infos dans le journal Agri 79 du 17 juin 2016

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Nicolas Redureau, éleveur de chèvre en Deux-Sèvres prend position sur le bien-être animal
Bien-être : considérer le binôme Homme-animal
Nicolas Redureau, éleveur à Noirterre (Deux-Sèvres), a participé aux groupes de travail orchestrés par Agrial sur le bien-être…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Urne, election
Deux-Sèvres : dix candidats pour deux postes de sénateurs
Dans un peu plus de huit jours, les grands électeurs voteront pour élire les deux représentants du département des Deux-Sèvres au…
Action de chasse.
«  La discipline intéresse les jeunes »
Ce dimanche 13  septembre a lieu l’ouverture générale de la chasse. Aux alentours de 10 000 en Deux-Sèvres, le nombre de…
Publicité