Aller au contenu principal
Font Size

Activez votre compte numérique

Pour lire les articles dans leur intégralité, vous tenir informé via les newsletters et consulter la version numérique d’Agri79 dès le jeudi,

J’active mon compte numérique.

Les poulets qui voulaient voir le monde

Que font les poulets de chair lorsque la porte est ouverte sur les champs ? L’Inra a équipé les volailles de puces traceuses et dévoile leurs allers et venues.

Les poulets «casaniers» (ici sur un parcours prairie) qui restent à proximité de leur abri, représentent 60 % des volatiles.
Les poulets «casaniers» (ici sur un parcours prairie) qui restent à proximité de leur abri, représentent 60 % des volatiles.
© © CHRISTOPHE MAITRE - INRA

L’Inra du Magneraud a toujours eu des volailles. Actuellement, l’unité de Karine Germain, celle de l’EASM(*), se penche sur le comportement de ces animaux à l’extérieur. La thématique existe depuis 2009 et l’obligation de « parcours » attenants aux bâtiments avicoles pour les poulets de chair bio, a renforcé son intérêt.
Une fois la porte ouverte sur les champs, les poulets sortent-ils, vont-ils se balader, se regroupent-ils, rentrent-ils dans la journée ? Les ingénieurs et techniciens de l’Inra, à l’aide d’une batterie d’expérimentations - scan simpling, mesures de comportements à différents âges, du lever au coucher du soleil - tentent d’apporter des réponses.

L’EASM, qui développe pour ce faire une expérimentation-système, compte huit bâtiments mobiles de 75 m² ouverts sur huit parcours extérieurs de 2 500 m² : 4 parcours extérieurs en prairie, et 4 parcours extérieurs arborés. Du stade de poussins à celui de poulets élevés, le comportement des animaux est observé une soixantaine de jours, notamment grâce aux puces implantées sous une aile. Celle-ci émet un signal toutes les 10 secondes. « L’une de nos thèses nous permet d’apprécier la capacité cognitive des poulets, annonce Karine Germain. On a pu déterminer deux catégories : les poulets explorateurs et les poulets casaniers ». L’idée est, à terme, de sélectionner des animaux « plus explorateurs ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

S’installer hors cadre familial : saisir l'opportunité
Audrey Pelletier a rejoint l’équipe du Gaec du Petit Chauveux en juin 2020, après un stage parrainage d’un an. Passionnée par l’…
Le chanvre français prépare le virage de la fleur
Dans le cadre de l'expérimentation en France du cannabis à fins thérapeutiques, l'Agence nationale du médicament (ANSM) devrait …
Et soudain, Exoudun... un village bouillonnant
Au centre d’un triangle St-Maixent-Melle-Lusignan, à équidistance de Poitiers et de Niort, se niche à flanc de colline le village…
Le boom des brasseries artisanales
Les brasseries artisanales fleurissent en France, avec 328 ouvertures de brasseries cette année. Les Deux-Sèvres sont aussi…
Coloré, l'enrubannage exprime la solidarité
On les voit se multiplier dans les champs depuis 2017. A l’initiative du fabricant de film plastique trioplast, les bottes de…
Agriculture de conservation, Deux-Sèvres.
La plante nourrit les animaux, les racines le sol
Noam Cornuault organisera sur son exploitation, à l’automne, avec la chambre d’agriculture, un rendez-vous des couverts. Il…
Publicité