Aller au contenu principal

Les céréales picto-charentaises ont une qualité d’avance à conserver

Conditions des marchés export pour les céréales picto-charentaises et leviers techniques sur les cultures étaient au menu de la dernière réunion à destination des techniciens.

Alain Charvillat, responsable de l’activité céréales du Groupe Sica Atlantique.
Alain Charvillat, responsable de l’activité céréales du Groupe Sica Atlantique.
© N.C.

«Nous avons une longueur d’avance sur la qualité des céréales dans notre région, qui est plutôt privilégiée, et des clients en Afrique de l’Ouest qui nous font confiance, mais il faut que nous puissions leur assurer des qualités en protéines régulières pour conserver cette avance» a indiqué Alain Charvillat, responsable de l’activité céréales du Groupe Sica Atlantique, aux techniciens de la filière céréales en Poitou-Charentes réunis par Arvalis pour la journée technique annuelle le 6 novembre dernier. La Sica La Pallice grâce à ses capacités portuaires exporte plus de  la moitié des blés tendres vers l’Afrique de l’Ouest dont la demande augmente.
« En 2013 ce sont 931 000 tonnes de blé qui ont été chargés vers l’Afrique de l’Ouest, avec 11,03 % de protéines mais pour livrer au Cameroun par exemple, il faut livrer au-dessus de 11 % sinon le blé est taxé », précise Alain Charvillat dont le métier est d’assembler les lots de céréales pour que leurs caractéristiques répondent aux exigences de ses acheteurs. Mais l’équilibre est fragile. « En 2013 la moyenne des taux de protéines du 1,63 million de tonnes de blé tendre chargé à la Sica La Pallice était de 10,85. Un taux trop juste pour assurer correctement ces marchés même si d’autres pays sont moins exigeants pour l’instant.

Lire la suite dans Agri 79

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Ils font revivre la vigne dans les Deux-Sèvres
Au nord et au sud du département, des vignerons font renaître des terroirs oubliés. Benoît Blet, à Oiron, est aujourd’hui reconnu…
Les Ets Buchou négoce et Lamy Bienaimé se rapprochent encore
En intégrant la société Végalor (négoce Lamy Bienaimé), les Ets Buchou Négoce accomplissent une transmission correspondant à…
Les JA mettent en scène la comédie amère des prix agricoles
Répondant à un appel national à manifester, les JA et la Fnsea 79 ont organisé une remise des prix décalée à l’intention des GMS…
Une chargée de com’ dans un Gaec
Depuis mai 2020, Nadine Bazantay s’occupe de la communication du Gaec Villeneuve en poursuivant deux objectifs : booster la vente…
Moissons
Une nouvelle dimension pour Océalia
La fusion avec Natéa et le rapprochement avec Menguy’s assurent le développement des services d’Océalia. 
Couvre-feu avancé : " une mesure qui a du sens " pour le préfet
Lors de la désormais traditionnelle conférence de presse préfectorale sur l'épidémie en cours, le préfet a décliné en local les…
Publicité