Aller au contenu principal

Les producteurs de grandes cultures demandent un plan d'urgence

© Arvalis

Les producteurs de blé, maïs, betterave et oléoprotéagineux, affiliés à la FNSEA, demandent un «sursaut» du gouvernement pour les soutenir face à des mauvaises récoltes et une «situation économique catastrophique». C’est «une des pires campagnes depuis vingt ans», d’après un communiqué de l'AGPB, l'AGPM, la CGB et la Fop. Aggravée par le fait que «depuis huit ans, leurs revenus sont en berne. Ce n'est plus tenable, un sursaut de l'État est indispensable», soutiennent les organisations, appelant à «des mesures à la hauteur de la situation».

Elles demandent un «rééquilibrage de la Pac en faveur des producteurs de grandes cultures», des «solutions assurantielles pour faire face à l'ampleur croissante des aléas», «une politique de gestion et stockage de l'eau efficace». Également des «mesures fiscales incitatives et immédiates» pour «accompagner la transition agroécologique en soutenant la compétitivité des entreprises et l'économie des filières». Les quatre organisations plaident aussi pour des «investissements significatifs» dans la recherche, sur le numérique, la robotique, l’amélioration variétale, «et non des interdictions brutales» concernant les moyens de production.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Léa Izambart
Léa veut s’installer, malgré les difficultés
Malgré une conjoncture en berne en bovins allaitants, Léa Izambart fourmille d’idées pour amener un nouveau souffle à l’…
Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Cosset et fils : le négoce dans le sang
Implanté depuis 70 ans à Saint-Pompain, dans les Deux-Sèvres, le négoce agricole Cosset et fils démarre un projet de…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
Un contexte de plus en plus porteur pour les protéines
Certaines coopératives, comme Terrena, n’ont pas attendu le plan dévoilé en décembre par l’État pour favoriser la culture de…
Publicité