Aller au contenu principal

Pyrénées Atlantiques
Les producteurs du Nord-Béarn lancent un mutiservices à domicile

Commercialisant habituellement leurs produits sur le marché de Garlin, des producteurs locaux se réorganisent pour vendre leurs produits autrement aux particuliers.

Les livraisons au domicile des clients sont réalisées dans les plus strictes conditions sanitaires avec masque, gants, distanciation physique et paiement par chèque.
© G.D.

Copines dans la vie et voisines d’étals chaque samedi sur le marché de Garlin (64), Hélène et Stéphanie ont rapidement réagi devant la baisse d’activité et de services aux clients engendrée par les mesures sanitaires liées au Covid-19. Hélène Péhéaa est à la tête de la ferme Porc & Pink à Garlin, qui propose des produits charcutiers artisanaux. Issus de l’élevage porcin familial, ils sont fabriqués, transformés et affinés dans la conserverie de l’exploitation. Stéphanie, elle, est productrice de kiwis et pommes en agriculture biologique. La ferme JardiLouit, à Saint-Jean-Poudge (64), présente aussi des légumes sur ses tréteaux. Toutes deux pratiquaient depuis plusieurs années la vente directe sur la ferme et, pour Hélène, la vente par l’intermédiaire d’un site national de colisage en frais.

« Au vu des restrictions demandées et des risques encourus pour tous, j’ai préféré arrêter le marché de Garlin et m’organiser pour livrer individuellement à domicile les clients qui avaient l’habitude de commander sur Internet et par téléphone », explique Hélène. Lors des premières livraisons - dans les plus strictes conditions sanitaires - certaines personnes évoquent leur déficit en fruits et légumes. Basketteuse de bon niveau, habituée à jouer en équipe, elle contacte sa voisine de marché. Elles réfléchissent à une nouvelle organisation et conviennent de faire œuvre commune en associant une troisième productrice dans la gamme des produits proposés.

Bouche-à-oreille

C’est la copine Nanou, à Boueilh-Boueilho-Lasque (64), qui est aspirée dans la dynamique naissante pour former le trio. Elle cultive les haricots maïs du Béarn, les commercialise et propose des conserves en bocaux de verre à base de légumes, des plats cuisinés sous la référence Les délices de Nanou. Équipée depuis 2014 d’une camionnette frigo pour ses livraisons aux particuliers, Hélène assure pour les trois, aux premiers jours du confinement et sans commission supplémentaire, le service aux domiciles des personnes ayant préalablement passé commande à chaque producteur.

Trois autres producteurs présents sur le marché de Garlin s’associent à cette belle initiative pour compléter l’offre alimentaire : Céline Larrieu et sa « Farandole des fromages » et autres produits laitiers, Francis Routis avec ses poulets fermiers, Gilles Destenave avec ses fromages de chèvres. Profitant du bouche-à-oreille, ce multiservices avec livraison à domicile se dynamise en donnant satisfaction à tout le monde.

Bien évidemment, c’est un surcroît de travail et une organisation nouvelle à mettre en place. « Dès qu’il y a un caillou dans l’engrenage de nos petites entreprises, ça pose problème. Heureusement, il y a des solutions à trouver ! », pointe Hélène, qui a dû revoir l’agencement de son laboratoire où les jambons estampillés CE continuent de s’affiner.

 

Le Chiffre

6 producteurs se sont organisés pour livrer à domicile.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

La Caveb veut rester un acteur majeur de la viande rouge
Lors du point presse précédent son assemblée générale, le mercredi 30 septembre, la coopérative agricole de Châtillon-sur-Thouet…
Manifestation de Bassines non merci en opposition au projet de réserves des la Sèvre niortaise.
La transition agroécologique, l’enjeu des réserves de substitution
Partisans et opposants parlent de la nécessaire transition agro-écologique. Pour les premiers les réserves de substitutions sont…
Capr'inov, un salon à huis clos

Pas de public, pas d’exposant. C’est une édition spéciale de Capr’inov que l’équipe du salon de la chèvre est contrainte d’…

À 50 ans, la Corel affiche sa bonne santé commerciale
La coopérative d’élevage a tenu son assemblée générale le jeudi 24 septembre. Avec un nouveau directeur et un nouveau président,…
La CLS pose les briques d’une meilleure valorisation
Début septembre, la coopérative laitière de la Sèvre (CLS) a sorti un nouveau produit visant à sécuriser le revenu des éleveurs…
L’économie de gaz à effet de serre, un nouveau revenu à aller chercher
Alors que les exploitations cherchent à être les plus vertes possibles tout en améliorant leurs coûts de production, la vente de…
Publicité