Aller au contenu principal

Lait
Les producteurs refusent le passage en force de Lactalis

Dans un courrier adressé le 8 juillet dernier aux présidents de groupements, Lactalis annonce vouloir donner de la « visibilité » à ses producteurs de lait de vache. De la visibilité, mais à quel prix ?

Lactalis annonce suspendre pour le second semestre 2013, l’utilisation des indicateurs prévus au contrat pour déterminer le prix d’achat du lait aux producteurs.
Lactalis annonce suspendre pour le second semestre 2013, l’utilisation des indicateurs prévus au contrat pour déterminer le prix d’achat du lait aux producteurs.
© l’Agriculteur Normand

Alors que la conjoncture laitière est favorable à une hausse sensible du prix du lait, l’entreprise Lactalis campe toujours sur ses positions d’un prix « politique » pour l’année 2013, en deçà des perspectives de marchés. La réunion entre l’Unell (Union nationale des éleveurs livreurs Lactalis), les représentants de l’entreprise et le médiateur des relations commerciales agricoles, obtenue suite à la mobilisation des producteurs, n’y a rien changé.
« Une nouvelle fois, malheureusement, l’entreprise place ses producteurs devant le fait accompli et impose sa vision des choses », déplore Pascal Clément, président de la section Lait de la Frseao. « Pour autant, les producteurs n’entendent pas se laisser faire et se mobilisent pour défendre leurs intérêts. Cette mobilisation se poursuivra autant de temps que nécessaire ! ». Des propos que partage Michel Liaud, président des livreurs de Charentes-Poitou à Lactalis, qui annonce que « l’Unell, dont il est administrateur, utilisera tous les moyens légaux pour faire appliquer les contrats ».

Lire la suite en page 8 d'Agri 79

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

En 4L, avec l’agriculture et la mécanique pour bagages
A 18 et 19 ans, Bastien Sémillé et Thomas Rousselot s’embarquent dans l’aventure du 4L Trophy, édition 2023. Pour faire honneur à…
Les coopératives se mouillent pour maintenir l’élevage
Deux bâtiments neufs (l’un pour poules pondeuses, l’autre pour lapins) ont été inaugurés à Gascougnolles et à La Chapelle-Saint-…
Sur les marchés, la Parthenaise tente de trouver l’équilibre
Un point sur le marché de la Parthenaise a été fait à l’occasion de l’assemblée générale de France Parthenaise, vendredi 2…
Quelles règles concernant les nuisances sonores ?

Semer ou moissonner sans que personne ne le remarque est impossible ! Cependant, le bruit ne doit pas…

Le guichet pour les aides de crise ouvre le 22 juillet
Annoncée en mars, l’aide aux éleveurs ayant dégagé un revenu inférieur à 11000€ en 2020 sera mobilisable du 22 juillet au 15…
Éleveurs, ils fournissent 6,5 tonnes de viande par an aux cantines locales
Depuis 2014, treize éleveurs du bressuirais se sont structurés pour répondre aux appels d’offres de la restauration collective…
Publicité