Aller au contenu principal
Font Size

Activez votre compte numérique

Pour lire les articles dans leur intégralité, vous tenir informé via les newsletters et consulter la version numérique d’Agri79 dès le jeudi,

J’active mon compte numérique.

Doux
Les projets des repreneurs potentiels

Le 17 juillet, les repreneurs potentiels des actifs du groupe Doux ont présenté leurs projets aux représentants des salariés réunis en comité central d'entreprise. En particulier, l'offre coordonnée sous la houlette de Sofiprotéol a été présentée, tant sur le plan social qu'en termes de projet industriel. Ces projets de reprise, selon des sources bien informées, impliquent également des accords entre certains des repreneurs. Exemple : le leader de l'aliment du bétail Glon Sanders et le volailler Duc reprendraient, sous forme de joint-venture, une grande part de la branche aliments de Doux (Doux aliments Bretagne, Doux aliments Sologne) de même que Doux accouvage et Doux Poussins ainsi que les abattoirs de Boynes (poulets) et Blancafort (dindes).
Autre exemple d'intérêts économiques liés, la reprise de la branche poulet export par Tilly Sabco (Chateaulin, Chantonnay). Celui-ci élargirait son tour de table non seulement à un actionnaire extérieur, un groupe saoudien selon plusieurs sources, mais également, de manière minoritaire, à une holding constituée de Sofiprotéol, Terrena et LDC. Quant aux sociétés Doux aliments Bretagne et Doux aliments Cornouaille (Pluguffan), elles seraient reprises par une joint-venture entre Glon Sanders et Triskalia, intégrant des engagements d'approvisionnement en aliments et en animaux qui concernent aussi Tilly-Sabco.
Pour sa part, Charles Doux a fait savoir que son plan de continuation serait présenté le 24 juillet et impliquerait la participation des éleveurs.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Le département passe à l’acte 2 de son plan de relance
Après un premier plan d’aides annoncé le 21 avril dernier, le Conseil départemental en a entamé un deuxième, doté d’un budget…
Quand l’installation tient à un permis de construire
Au Gaec Lactagri, à Aiffres, la relève est presque assurée : deux porteurs de projet sont dans l’attente de la construction d’un…
Les Marchés de Producteurs de Pays maintenus 

La chambre d’agriculture a souhaité maintenir les Marchés de Producteurs de Pays de l’été pour compenser le manque à gagner…

Guillaume Largeaud, attaché au Marais... et à faire bouger les lignes
Son passage à Top Chef Les grands duels, le 10 juin, nous a laissé sur notre faim. Portrait d’un éleveur convaincu que la…
Un cheptel en légère hausse
Thierry Baudouin raccroche après quatorze ans de présidence. Catherine Gallard et Emmanuel Turpeau prennent le relais avec de…
Entre deux pluies, les moissons profitent de l’éclaircie
Orge, colza, pois et, ici et là, blés dur et tendre : les battages se sont intensifiés dans la moitié sud du département. Qu’elle…
Publicité