Aller au contenu principal

Doux
Les projets des repreneurs potentiels

Le 17 juillet, les repreneurs potentiels des actifs du groupe Doux ont présenté leurs projets aux représentants des salariés réunis en comité central d'entreprise. En particulier, l'offre coordonnée sous la houlette de Sofiprotéol a été présentée, tant sur le plan social qu'en termes de projet industriel. Ces projets de reprise, selon des sources bien informées, impliquent également des accords entre certains des repreneurs. Exemple : le leader de l'aliment du bétail Glon Sanders et le volailler Duc reprendraient, sous forme de joint-venture, une grande part de la branche aliments de Doux (Doux aliments Bretagne, Doux aliments Sologne) de même que Doux accouvage et Doux Poussins ainsi que les abattoirs de Boynes (poulets) et Blancafort (dindes).
Autre exemple d'intérêts économiques liés, la reprise de la branche poulet export par Tilly Sabco (Chateaulin, Chantonnay). Celui-ci élargirait son tour de table non seulement à un actionnaire extérieur, un groupe saoudien selon plusieurs sources, mais également, de manière minoritaire, à une holding constituée de Sofiprotéol, Terrena et LDC. Quant aux sociétés Doux aliments Bretagne et Doux aliments Cornouaille (Pluguffan), elles seraient reprises par une joint-venture entre Glon Sanders et Triskalia, intégrant des engagements d'approvisionnement en aliments et en animaux qui concernent aussi Tilly-Sabco.
Pour sa part, Charles Doux a fait savoir que son plan de continuation serait présenté le 24 juillet et impliquerait la participation des éleveurs.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Les Ets Buchou négoce et Lamy Bienaimé se rapprochent encore
En intégrant la société Végalor (négoce Lamy Bienaimé), les Ets Buchou Négoce accomplissent une transmission correspondant à…
Ils font revivre la vigne dans les Deux-Sèvres
Au nord et au sud du département, des vignerons font renaître des terroirs oubliés. Benoît Blet, à Oiron, est aujourd’hui reconnu…
Une chargée de com’ dans un Gaec
Depuis mai 2020, Nadine Bazantay s’occupe de la communication du Gaec Villeneuve en poursuivant deux objectifs : booster la vente…
Moissons
Une nouvelle dimension pour Océalia
La fusion avec Natéa et le rapprochement avec Menguy’s assurent le développement des services d’Océalia. 
Réserves de substitution, Sèvres Niortaise
Les agriculteurs s'engagent collectivement à réduire de 50% les produits phytosanitaires à horizon 2025
Deux ans jour pour jour après la signature du protocole d'accord, la commission d'évaluation et de surveillance, en charge du…
La vente aux enchères se réinvente sur Internet
Pour la première fois, le rendez-vous organisé à Tech élevage avait lieu en ligne, sur le site de Simon Genetic. Bilan : de…
Publicité