Aller au contenu principal
Font Size

Doux
Les projets des repreneurs potentiels

Le 17 juillet, les repreneurs potentiels des actifs du groupe Doux ont présenté leurs projets aux représentants des salariés réunis en comité central d'entreprise. En particulier, l'offre coordonnée sous la houlette de Sofiprotéol a été présentée, tant sur le plan social qu'en termes de projet industriel. Ces projets de reprise, selon des sources bien informées, impliquent également des accords entre certains des repreneurs. Exemple : le leader de l'aliment du bétail Glon Sanders et le volailler Duc reprendraient, sous forme de joint-venture, une grande part de la branche aliments de Doux (Doux aliments Bretagne, Doux aliments Sologne) de même que Doux accouvage et Doux Poussins ainsi que les abattoirs de Boynes (poulets) et Blancafort (dindes).
Autre exemple d'intérêts économiques liés, la reprise de la branche poulet export par Tilly Sabco (Chateaulin, Chantonnay). Celui-ci élargirait son tour de table non seulement à un actionnaire extérieur, un groupe saoudien selon plusieurs sources, mais également, de manière minoritaire, à une holding constituée de Sofiprotéol, Terrena et LDC. Quant aux sociétés Doux aliments Bretagne et Doux aliments Cornouaille (Pluguffan), elles seraient reprises par une joint-venture entre Glon Sanders et Triskalia, intégrant des engagements d'approvisionnement en aliments et en animaux qui concernent aussi Tilly-Sabco.
Pour sa part, Charles Doux a fait savoir que son plan de continuation serait présenté le 24 juillet et impliquerait la participation des éleveurs.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Plainte contre l'association Nous voulons des coquelicots : « Quand on refuse de se défendre, on va vers une forme d’esclavage »
Il y a quelques jours, Jean-René Gouron a déposé plainte contre « Nous voulons des coquelicots ». L’agriculteur retraité de la…
Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Inondations à Niort, hiver 2020
« Le problème de l’eau n’est pas un problème agricole »
Pour que la végétation se développe, il faut de l’eau. Au lendemain d’un hiver pluvieux, un habitant des Deux-Sèvres, formé à la…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Urne, election
Deux-Sèvres : dix candidats pour deux postes de sénateurs
Dans un peu plus de huit jours, les grands électeurs voteront pour élire les deux représentants du département des Deux-Sèvres au…
Publicité