Aller au contenu principal

Pulvé
Les pulvés automoteurs prennent de la voie et de la hauteur

Les pulvérisateurs automoteurs à voie variable hydraulique présentent l’avantage de s’adapter aux différents interlignes afin de ne pas rouler sur la végétation. Ceux équipés de la garde au sol ajustable permettent en plus de passer au-dessus des cultures les plus hautes sans les abîmer.

Les automoteurs à garde au sol variable sont particulièrement plébiscités par les producteurs de tournesol et de maïs doux, semence ou grain.
© Agrifac

Comme les cultures ne sont pas toutes implantées avec le même interligne, les pulvérisateurs à voie fixe ne donnent parfois pas d’autre solution que de rouler sur la végétation et de l’endommager. Pour s’affranchir de ce problème pénalisant le rendement, il est possible, sur la plupart des appareils traînés ou automoteurs, de modifier manuellement la voie, mais cette opération est peu envisageable au quotidien. Heureusement, certains constructeurs de pulvés automoteurs se démarquent en proposant le réglage hydraulique piloté depuis la cabine. Grâce à cette fonctionnalité, l’appareil gagne en polyvalence en passant, par exemple, rapidement d’un champ de pommes de terre à une parcelle de blé. Sur certains modèles, le mécanisme autorise également un réglage indépendant des voies avant et arrière, afin de limiter le tassement en répartissant la charge sur une plus grande largeur, lors des interventions de pré-levée, par exemple.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Cosset et fils : le négoce dans le sang
Implanté depuis 70 ans à Saint-Pompain, dans les Deux-Sèvres, le négoce agricole Cosset et fils démarre un projet de…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
Publicité