Aller au contenu principal

Les recherches scientifiques à l’assaut des intrants chimiques

L’utilisation des produits phytosanitaires ne cesse d’augmenter en France. Pour Vincent Bretagnolle et Joelle Lallemand, chercheurs au CNRS et à l’Inra, des solutions économiques et agroécologiques sont possibles pour inverser la tendance.

Selon Joëlle Lallemand, chercheuse à l’Inra, la consommation de produits phytosanitaires est estimée en France entre 60 et 70 000 t de matière active par an sur 30 millions d’hectares.
Selon Joëlle Lallemand, chercheuse à l’Inra, la consommation de produits phytosanitaires est estimée en France entre 60 et 70 000 t de matière active par an sur 30 millions d’hectares.
© Stéphane Leitenberger

C’est un sujet qui enflamme les débats depuis quelque temps déjà : comment et pourquoi réduire l’utilisation de produits phytosanitaires ? Une conférence-débat sur ce thème avait lieu à l’initiative de l’association Biodiversité balanin et torchepot jeudi 22 mars à Aiffres, dans le cadre de la semaine pour les alternatives aux pesticides (*). 80 personnes avaient fait le déplacement. Des agriculteurs mais aussi de nombreux particuliers, curieux d’opposer les points de vue.

Et le fait est que le postulat de base est sévère. Selon les chiffres présentés par Joëlle Lallemand, chercheuse à l’Inra, l’utilisation de traitements chimiques a augmenté de 5,6 % entre 2011 et 2014 au niveau national. A l'échelle de la zone atelier, champs d'expérimentation du CNRS de Chizé depuis 1994, quatre produits phytosanitaires sont utilisés par parcelle, et 35 par exploitation. Au total, 700 produits différents ont été recensés , selon Vincent Bretagnolle.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

La maraîchine, une bière locale « du champ au verre »
Deux brasseries artisanales, ancrées dans le Marais poitevin, se sont associées pour créer une nouvelle bière marquée « Valeurs…
La mort du bovin viande

Une nouvelle Pac se profile !

Le ministère propose une remise en cause du montant de l’enveloppe dédiée à la…

Le cuir, une histoire de famille
Rebecca Larapidie a créé Abak’art, sa marque de maroquinerie, pour laquelle elle utilise exclusivement les peaux de bovins élevés…
Un concours réussi et une belle dynamique au marché ovin de Parthenay
Le concours annuel des agneaux a donné lieu à une belle présentation, de l’avis des organisateurs. Au marché au cadran, la…
La pétition reste ouverte pour complément d’enquête
Le collectif BNM a défendu devant la commission PETI un examen approfondi du dossier des réserves.
Publicité