Aller au contenu principal

Méteil grain
Conforter l'autonomie en protéines d'un élevage

Le Redcap a analysé 190 méteils moissonnés entre 2016 et 2019 et en a tiré quelques conclusions.

Méteil grain
L’objectif est d’obtenir un méteil grain à plus de 16 % de MAT et à 1 UFL, pour un rendement d’au moins 35 q/ha.
© Redcap

Pour accompagner les éleveurs de chèvres, le réseau Redcap a mis en place un dispositif d’acquisition de références en ferme sur les méteils récoltés en grain. Entre 2016 et 2019, 190 méteils moissonnés par environ 75 éleveurs de chèvres en Nouvelle-Aquitaine et Pays de la Loire ont été étudiés.

L’objectif d’un méteil grain est de conforter l’autonomie protéique de l’élevage. Ainsi, nous souhaitons produire un méteil grain à plus de 16 % de MAT et à 1 UFL, avec un rendement supérieur à 35 q/ha. Ceci équilibrera au mieux les rations. Dans notre étude, un quart des méteils atteignent ces objectifs.

Certaines recommandations caractérisent les méteils les plus performants et les plus stables en termes de rendement et de valeur protéique :

- La présence de féverole sécurise le rendement et la valeur protéique. C’est le protéagineux clé des méteils ;

- Semer entre 250 et 350 graines par m², dont environ 10-15 % de protéagineux ;

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Cosset et fils : le négoce dans le sang
Implanté depuis 70 ans à Saint-Pompain, dans les Deux-Sèvres, le négoce agricole Cosset et fils démarre un projet de…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
Publicité