Aller au contenu principal

Les rendements en baisse de 15 % dans le sud du département

Rendements hétérogènes et en baisse de 15 % en moyenne. Les céréales à paille ont subi les conséquences d’une forte humidité, parfois le gel et les maladies. La commercialisation s’annonce délicate. Premiers constats dans le sud du département.

Les moissons, retardées par une météo capricieuse qui a favorisé les maladies, s’annoncent décevantes. «La marchandise sera très difficile à mettre en marché», estime Médéric Brunet, directeur général de la coopérative Sèvre et Belle.
Les moissons, retardées par une météo capricieuse qui a favorisé les maladies, s’annoncent décevantes. «La marchandise sera très difficile à mettre en marché», estime Médéric Brunet, directeur général de la coopérative Sèvre et Belle.
© G.R.

«On finit aujourd’hui dans le secteur », annonce Patrick Hypeau, entrepreneur des territoires à Prahecq. Ce mardi 18 juillet, il ne lui reste plus que quelques parcelles à battre avant de prendre  avec ses moissonneuses-batteuses la direction du secteur de Sauzé-Vaussais, « toujours un peu plus tardif ». Comme dans les petites terres de la plaine de Niort, il espère trouver un peu plus de surface à récolter. Du blé en particulier, qu’il explique par « un automne pas trop humide ». Quant aux rendements, il les a constatés « très hétérogènes », et en tout cas, « rien d’exceptionnel » : « malheureusement on a récolté des blés à 50 quintaux », alors que le poids spécifique est « pas mal ». Le blé dur a lui aussi souffert de conditions climatiques peu favorables : hiver doux, printemps froid avec gel puis longues semaines humides.

Une semaine de retard
Médéric Brunet confirme que cette fin de semaine, les moissons dans le secteur sud Deux-Sèvres de la coopérative Sèvre et Belle, qu’il dirige, seront finies, mais avec huit jours de retard. « L’année est décevante », résume-t-il, et en ce qui concerne les prix, « ça va être compliqué ».

Plus d'infos dans le journal Agri 79 du 22 juillet 2016

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Nicolas Redureau, éleveur de chèvre en Deux-Sèvres prend position sur le bien-être animal
Bien-être : considérer le binôme Homme-animal
Nicolas Redureau, éleveur à Noirterre (Deux-Sèvres), a participé aux groupes de travail orchestrés par Agrial sur le bien-être…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Urne, election
Deux-Sèvres : dix candidats pour deux postes de sénateurs
Dans un peu plus de huit jours, les grands électeurs voteront pour élire les deux représentants du département des Deux-Sèvres au…
HVE : entre bio et conventionnel, la voie du milieu
Simple logo de plus ou réelle opportunité pour les agriculteurs, la Haute valeur environnementale (HVE) progresse dans le paysage…
Publicité