Aller au contenu principal

Les solutions pour pâturer en été

Au printemps, le pâturage a un fort intérêt économique et les agriculteurs disposent de plusieurs solutions pour le prolonger lors de la période estivale.

Le millet fourrager fait partie des espèces très performantes car il faut seulement 15 jours 
pour en venir à bout.
Le millet fourrager fait partie des espèces très performantes car il faut seulement 15 jours
pour en venir à bout.
© N.C.

Continuer de faire pâturer en été, voilà ce que chacun essaye de faire au moyen de techniques particulières ou par l’utilisation d’espèces et de variétés plus adaptées aux conditions estivales. Plusieurs solutions permettent de disposer de fourrages à pâturer en été.

Allonger la saison habituelle avec les multi-espèces
Une des solutions consiste à utiliser des prairies multi-espèces intégrant des légumineuses. Grâce aux trèfles, ces prairies, pâturées en début d’année, continuent de pousser en fin de printemps. Le couvert conserve également une bonne valeur nutritive. Certaines espèces seront plus aptes à pousser dans des conditions chaudes. C’est le cas par exemple de la luzerne, du brome ou du dactyle. A contrario, le ray-grass anglais ne pousse pas quand les températures deviennent supérieures à 23°C.

Garder de l’herbe sur pieds
La technique du report de stocks d’herbe sur pieds permet de pâturer en début d’été sur  des prairies avec une pousse de l’herbe ralentie ou inexistante mais dont la biomasse est importante. Pour obtenir cette réserve d’herbe sur pied, il faut ralentir le pâturage suffisamment tôt, lorsque la vitesse de pousse diminue, en distribuant plus de fourrages conservés ou en diminuant le chargement. C’est l’inverse du début de printemps : on se laisse dépasser par l’herbe puisque la pousse va ralentir ou s’arrêter. Il faut néanmoins laisser au moins une hauteur d’herbe de 5 cm après le passage des animaux pour que le redémarrage de la pousse se fasse au plus vite après les premières pluies.

Plus d'infos dans le journal Agri 79 du 27 mai 2016

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Ils font revivre la vigne dans les Deux-Sèvres
Au nord et au sud du département, des vignerons font renaître des terroirs oubliés. Benoît Blet, à Oiron, est aujourd’hui reconnu…
Les Ets Buchou négoce et Lamy Bienaimé se rapprochent encore
En intégrant la société Végalor (négoce Lamy Bienaimé), les Ets Buchou Négoce accomplissent une transmission correspondant à…
Les JA mettent en scène la comédie amère des prix agricoles
Répondant à un appel national à manifester, les JA et la Fnsea 79 ont organisé une remise des prix décalée à l’intention des GMS…
Une chargée de com’ dans un Gaec
Depuis mai 2020, Nadine Bazantay s’occupe de la communication du Gaec Villeneuve en poursuivant deux objectifs : booster la vente…
Moissons
Une nouvelle dimension pour Océalia
La fusion avec Natéa et le rapprochement avec Menguy’s assurent le développement des services d’Océalia. 
Couvre-feu avancé : " une mesure qui a du sens " pour le préfet
Lors de la désormais traditionnelle conférence de presse préfectorale sur l'épidémie en cours, le préfet a décliné en local les…
Publicité