Aller au contenu principal

Les syndicats se serrent les coudes pour garder l’ICHN

Michel Cornuault est éleveur à Amailloux, Grégoire Jayat à Lezay. Ces deux secteurs classés en ZDS pourraient perdre le bénéfice d’ICHN. Adhérents de la coordination rurale, de JA, de la Fnsea et de la Confédération paysanne se mobilisent.

© C.P.

«La fin des aides ICHN, c’est l’élevage crucifié », insiste Michel Cornuault, éleveur à Amailloux. Lui, mais également son fils et associé Noam, seront mobilisés vendredi 26 janvier. « C’est la manif de la dernière chance », insiste Grégoire Jayat, exploitant à Lezay. Les critères de définition des zones de handicaps naturels seront arrêtés cette année. Et pour le moment, ils restent défavorables au département des Deux-Sèvres.


Respectivement adhérents de la Coordination Rurale et de JA, ces deux éleveurs, à l’appel de leurs organisations syndicales, donneront de la voix aux revendications dont l’écho ne porte pas encore jusqu’au ministère de l’agriculture. Fin janvier, devant les grilles de la sous-préfecture de Parthenay, les exploitants sont décidés à frapper fort.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Ils font revivre la vigne dans les Deux-Sèvres
Au nord et au sud du département, des vignerons font renaître des terroirs oubliés. Benoît Blet, à Oiron, est aujourd’hui reconnu…
Les Ets Buchou négoce et Lamy Bienaimé se rapprochent encore
En intégrant la société Végalor (négoce Lamy Bienaimé), les Ets Buchou Négoce accomplissent une transmission correspondant à…
Une chargée de com’ dans un Gaec
Depuis mai 2020, Nadine Bazantay s’occupe de la communication du Gaec Villeneuve en poursuivant deux objectifs : booster la vente…
Moissons
Une nouvelle dimension pour Océalia
La fusion avec Natéa et le rapprochement avec Menguy’s assurent le développement des services d’Océalia. 
Réserves de substitution, Sèvres Niortaise
Les agriculteurs s'engagent collectivement à réduire de 50% les produits phytosanitaires à horizon 2025
Deux ans jour pour jour après la signature du protocole d'accord, la commission d'évaluation et de surveillance, en charge du…
Couvre-feu avancé : " une mesure qui a du sens " pour le préfet
Lors de la désormais traditionnelle conférence de presse préfectorale sur l'épidémie en cours, le préfet a décliné en local les…
Publicité