Aller au contenu principal

Stockage de l'eau sur la bassin de la Sèvre niortaise
Les uns expliquent, les autres mobilisent : les acteurs agissent

Les échanges au sein du comité scientifique et technique et de la commission d’évaluation et de surveillance aboutissent à des compromis. Le projet de stockage de l'eau sur le bassin de la Sèvre niortaise avance.

Stockage de l'eau sur le bassin de la Sèvre niortaise, Coop de l'eau, Rencontre avec les maires
Le 12 février dernier, la Coop de l’eau 79 réunissait les maires des communes de Mauzé-sur-le-Mignon, d’Épannes et du Val-du-Mignon.
© DR

Alors que Bassines non merci mobilisait sur le terrain vendredi 12 février pour manifester son opposition à la conduite des fouilles archéologiques sur le site d’une des deux réserves qui verront le jour sur la commune de Mauzé-sur-le-Mignon, la Coop de l’eau 79 organisait une réunion avec le maire de cette même commune, ainsi que ceux d’Épannes et de Val-du-Mignon, tous concernés par la première tranche des travaux. « Nous comprenons les interrogations, voire les craintes, qui entourent le projet : c’est une démarche unique en France, notait Thierry Boudaud. Notre projet est abouti et élaboré avec l’appui de scientifiques et d’hydrogéologues agréés du territoire, certifiait-il. Le tout est piloté par une gouvernance exceptionnelle établie entre un grand nombre d’acteurs variés, privés et publics ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
La vente de taureaux des Sicaudières se tiendra en présentiel et en ligne
Le 12 mars, la station d’évaluation du lycée agricole de Bressuire proposera 35 taureaux à la vente. Dernière vente de charolais…
Publicité