Aller au contenu principal

Concours
Lezay accueille le national prim’holstein du 11 au 13 juin

Trois cents prim’holsteins sont attendues du 11 au 13 juin sur le foirail de Lezay pour le concours national organisé par les sélectionneurs de la région.

© DR

Le dernier concours national prim’holstein dans la région  date de 1978. C’était à Niort. Trente-deux ans après, c’est à Lezay, que sont attendues 300 des plus beaux spécimens de la race. Des animaux haut de gamme, fruits de la passion des éleveurs laitiers.

Une telle manifestation se prépare pendant de longs mois. Depuis février les équipes sont à l’œuvre et pendant toute la semaine du concours, 50 bénévoles seront mobilisés en permanence. Les premiers animaux sont attendus dès le mercredi matin. Les équipes n’auront que quelques heures pour préparer le site d’exposition après le marché du mardi. 60 tonnes de paille, autant d’ensilage de maïs, 10 tonnes de foin constitueront la ration de base de ces laitières habituées à recevoir les meilleurs fourrages. Quant à la complémentation, elle reste l’affaire de chaque éleveur… 9 000 litres de lait seront traits dans une salle de 2 X 18 et contrôlés sur ces cinq jours.  

Dix régions sont représentées par 170 éleveurs, dont 75 de Poitou-Charentes et 22 des Deux-Sèvres. « Les éleveurs ont très bien répondu par rapport à la conjoncture et les élevages les plus réputés seront là », se félicite Patrick Roulleau, président du comité d’organisation. Ces éleveurs viennent pour s’informer et comparer leur élevage, « pour suivre sur les génisses l’évolution de l’apport génétique de taureaux réputés », explique-t-il. 

« La présentation compte énormément. Il faut donc des animaux bien préparés », poursuit-il. Les performances des animaux sont les premiers critères de sélection, ainsi seront-ils jugés sur une morphologie fonctionnelle, « qui leur permet de faire une grande carrière », souligne Thierry Ménard, technicien à Prim’holstein France. La mamelle et les aplombs seront analysés sous toutes les coutures par les juges Jean-Yves Gallais et Joseph Le Tinnier, tous les deux Bretons.

Une vente aux enchères de 14 génisses de trois à six mois, est prévue vendredi 11 juin à 18 heures. Dimanche matin, vingt-cinq jeunes de 18 à 25 ans, entreront en compétition pour une sélection française des deux meilleurs préparateurs de génisses, en vue du championnat d’Europe à Crémone, en Italie, en octobre prochain.

Pas moins de 7 000 visiteurs, éleveurs ou non, sont attendus.

 


Démonstration de mélangeuse par la société Lucas G. tous les jours à 15 h 30.

 

Trois colloques :

- vendredi 11 juin, de 10 heures à 12 h 30, par la société Alicoop : « Performance des ateliers laitiers : les outils et méthodes pour éclairer ses choix » ;

- vendredi 11 juin, de 14 h 30 à 15 h 30, par CER France Poitou-Charentes  « Mutation de la filière laitière : Quelles opportunités ? Quels enjeux pour les producteurs ? » ;

- samedi 12 juin, de 10 heures à 12 h 30, par la société Virbac : « Les bonnes pratiques d’utilisation du médicament vétérinaire ».

Programme de la manifestation

• Vendredi 11 juin :

- concours national, jugement des sections ;

- vente aux enchères ;

- inauguration officielle de la manifestation ;

- animations autour de la filière lait ;

- animations sur le thème de l’environnement ;

- accueil des écoles.

• Samedi 12 juin :

- concours national, fin des sections et jugement des prix spéciaux ;

- élection de la grande championne ;

- challenge interrégional ;

- animations autour de la filière lait et sur le thème de l’environnement ;

- soirée des éleveurs.

• Dimanche 13 juin :

- finale de sélection des meilleurs jeunes préparateurs d’animaux ;

- animations autour de la filière lait et sur le thème de l’environnement ;

- clôture de la manifestation.


Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Le parcours hors norme de Georgina
Des terrains de handball au Gabon à l’élevage de porcs en France, Georgina Tchatchoua-Gbayuen a eu plusieurs vies. Cette femme d’…
Les curseurs techniques et humains, gages de réussite
Même si le contexte laitier est complexe, les Deux-Sèvres comptent des exploitations en bonne santé. Pour déterminer l’avenir,…
Départementales : les projets des candidats pour la ferme Deux-Sèvres
La Fnsea et les Jeunes agriculteurs des Deux-Sèvres ont convié, mercredi 9 juin, les candidats aux élections départementales pour…
Président de Capr’Inov, un exercice d’équilibriste
Avec la structuration du salon et son développement constant, le temps alloué à la préparation de Capr’Inov est important. Samuel…
La qualité de la farine donne du grain à moudre aux boulangers
Pétrir, mouler et cuire restent les gestes séculaires de la fabrication du pain, mais les ingrédients de base sont choisis selon…
Les poulaillers, une option toujours prisée
Pour sécuriser une trésorerie ou pérenniser un emploi, de nombreux exploitants montent des ateliers volailles en parallèle de…
Publicité