Aller au contenu principal

Lezay se pare de blond pour Festiv’Agri

De la charolaise à la bazadaise, en passant par la limousine, la parthenaise ou la blanc-bleu, les races seront nombreuses à être en démonstration. Avec 400 représentants, la blonde d’Aquitaine sera quant à elle en concours.

Guillaume Juillet prépare les deux génisses qui porteront les couleurs de son élevage à l’Interrégional de Lezay : Laïka, sœur du taureau d’IA Edison, et Latina, une sœur de Domino.
Guillaume Juillet prépare les deux génisses qui porteront les couleurs de son élevage à l’Interrégional de Lezay : Laïka, sœur du taureau d’IA Edison, et Latina, une sœur de Domino.
© Ronan Lombard

Petits plats dans les grands et grand écran sur le ring, Lezay se prépare. Les 11 et 12 juin, le champ de foire accueillera sa cinquième foire agricole. Cette année, Festiv’agri s’articulera autour d’un concours interrégional. Les organisateurs ont mis les moyens pour accueillir l’événement blonde d’Aquitaine et toutes les races en démonstration. « Nous aurons même un grand écran », révèle Bernard Proust, responsable de l’organisation. Le samedi, sous les petites halles, un autre interrégional aura lieu, avec des chèvres : la traditionnelle réunion de Château-Gontier, en Mayenne, n’ayant pu avoir lieu, les éleveurs se sont retournés vers Lezay et ils seront une douzaine à mener des alpines et des saanens.
Olivier Collardeau, président du syndicat blonde d’Aquitaine, se souvient : « la dernière fois que les Deux-Sèvres ont accueilli l’interrégional grand Ouest, c’était à Moncoutant, il y a cinq ans », et la FCO avait largement compliqué l’événement. Cette année, la vaccination est en place, les éleveurs disposent donc des outils pour se retrouver dans de bonnes conditions. Le samedi, dans les sections, ils seront 92 élevages en lice, de 21 départements différents. « Après le national, c’est le deuxième concours le plus important pour nous », explique Olivier Collardeau, justifiant ainsi l’engouement des sélectionneurs : près de 400 animaux sont inscrits. Parmi eux, certains sont habitués des récompenses. Après avoir brillé en mai à Bordeaux, en obtenant le prix de championnat suprême, la deux-sévrienne Ibiza peut espérer encore bien figurer en juin à Lezay.

Plus d'infos dans le journal Agri 79 du 3 juin 2016

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Attention au risque incendie

Depuis l’incendie d’un hangar à St Martin de Bernegoue le 10 avril, quatre nouveaux sinistres ont été enregistrés dans…

Flavien, éleveur de chèvres : « Les rencontres ont fait mûrir mon projet »
Déterminé depuis l’enfance à devenir agriculteur, Flavien Favre a bâti pas à pas son projet. Sa formation et ses expériences sur…
Les jeunes agriculteurs organisent un repas 100% local
Moteurs de la vie rurale, les Jeunes agriculteurs vont proposer aux Deux-Sévriens un repas complet, le samedi 1er mai…
Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

Étang de Beaurepaire : la digue fermée à la circulation complique le quotidien
La fermeture de la route qui traverse l’étang de Beaurepaire oblige à faire un détour de 10 kilomètres. Les fonds pour mener les…
Quand les haies chauffent le plancher des poules
A la faveur de l’installation d’un jeune agriculteur, en mai 2020, le Gaec Baulieu, à Echiré, a investi dans de nouveaux…
Publicité