Aller au contenu principal

Lezay se pare de blond pour Festiv’Agri

De la charolaise à la bazadaise, en passant par la limousine, la parthenaise ou la blanc-bleu, les races seront nombreuses à être en démonstration. Avec 400 représentants, la blonde d’Aquitaine sera quant à elle en concours.

Guillaume Juillet prépare les deux génisses qui porteront les couleurs de son élevage à l’Interrégional de Lezay : Laïka, sœur du taureau d’IA Edison, et Latina, une sœur de Domino.
Guillaume Juillet prépare les deux génisses qui porteront les couleurs de son élevage à l’Interrégional de Lezay : Laïka, sœur du taureau d’IA Edison, et Latina, une sœur de Domino.
© Ronan Lombard

Petits plats dans les grands et grand écran sur le ring, Lezay se prépare. Les 11 et 12 juin, le champ de foire accueillera sa cinquième foire agricole. Cette année, Festiv’agri s’articulera autour d’un concours interrégional. Les organisateurs ont mis les moyens pour accueillir l’événement blonde d’Aquitaine et toutes les races en démonstration. « Nous aurons même un grand écran », révèle Bernard Proust, responsable de l’organisation. Le samedi, sous les petites halles, un autre interrégional aura lieu, avec des chèvres : la traditionnelle réunion de Château-Gontier, en Mayenne, n’ayant pu avoir lieu, les éleveurs se sont retournés vers Lezay et ils seront une douzaine à mener des alpines et des saanens.
Olivier Collardeau, président du syndicat blonde d’Aquitaine, se souvient : « la dernière fois que les Deux-Sèvres ont accueilli l’interrégional grand Ouest, c’était à Moncoutant, il y a cinq ans », et la FCO avait largement compliqué l’événement. Cette année, la vaccination est en place, les éleveurs disposent donc des outils pour se retrouver dans de bonnes conditions. Le samedi, dans les sections, ils seront 92 élevages en lice, de 21 départements différents. « Après le national, c’est le deuxième concours le plus important pour nous », explique Olivier Collardeau, justifiant ainsi l’engouement des sélectionneurs : près de 400 animaux sont inscrits. Parmi eux, certains sont habitués des récompenses. Après avoir brillé en mai à Bordeaux, en obtenant le prix de championnat suprême, la deux-sévrienne Ibiza peut espérer encore bien figurer en juin à Lezay.

Plus d'infos dans le journal Agri 79 du 3 juin 2016

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Léa Izambart
Léa veut s’installer, malgré les difficultés
Malgré une conjoncture en berne en bovins allaitants, Léa Izambart fourmille d’idées pour amener un nouveau souffle à l’…
Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Cosset et fils : le négoce dans le sang
Implanté depuis 70 ans à Saint-Pompain, dans les Deux-Sèvres, le négoce agricole Cosset et fils démarre un projet de…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
Un contexte de plus en plus porteur pour les protéines
Certaines coopératives, comme Terrena, n’ont pas attendu le plan dévoilé en décembre par l’État pour favoriser la culture de…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Publicité