Aller au contenu principal

L'Inde s’apprête à déréguler son marché intérieur agricole

© DR

Le gouvernement de Narendra Modi a présenté début juin une série d’ordonnances visant à réformer le fonctionnement du marché agricole intérieur indien. Une ordonnance à paraître devrait notamment mettre fin au monopole des pouvoirs publics et des mandis (acheteurs privés mandatés par les pouvoirs publics) sur l'achat des denrées aux exploitants agricoles ; ceux-ci devraient pouvoir choisir librement leurs acheteurs, explique la presse indienne.

D’autres textes devraient encadrer les conditions dans lesquelles les gouvernements régionaux pourront intervenir sur les marchés agricoles ; ces interventions seraient limitées à des «circonstances exceptionnelles», parmi lesquelles des hausses des prix des denrées dépassant certains seuils (ex. +50% sur un an pour les céréales). Et le cas échéant, les plafonds de stockage que les gouvernements régionaux peuvent imposer aux entreprises de négoce privées seraient désormais encadrés.

Toutefois, la presse indienne rappelle que dans de telles circonstances, les gouvernements régionaux pourront continuer de fixer les prix d'achat des entreprises privées, ou limiter le commerce entre états régionaux.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Confinement ou pâturage, concertation ou carnage ?

"À l’heure où les défenseurs du bien-être animal et les écologistes demandent l’interdiction de l’élevage en intérieur, la…

L’agriculture victime de pirates informatiques
La chambre d'agriculture des Deux-Sèvres victime d'une cyberattaque qui touche plus largement la région Nouvelle-Aquitaine et…
S’installer… quand on est prêt
Tondeur de moutons, Alexandre Sarrazin a hésité à s’installer pendant plusieurs années avant de franchir le pas à l’âge de 31 ans…
Attestation permanente exploitant agricole
La Fnsea et JA 79 ont obtenu la validation de l’attestation permanente spéciale exploitant agricole par le préfet des Deux-Sèvres…
Pâtures & Papilles veut régaler les consommateurs
Quatre élevages du secteur de Parthenay planchent sur l’élaboration d’un nouveau label basé sur un engraissement 100% herbager.…
Les exploitants agricoles, piliers des sapeurs-pompiers volontaires
Parce qu’il doit assurer l’avenir, le service départemental d’incendie et de secours (Sdis 79) est à la recherche de volontaires…
Publicité