Aller au contenu principal

À Paris, les Deux-Sévriens crient silencieusement leur colère

Deux semaines après les manifestations qui ont bloqué les Deux-Sèvres, les agriculteurs, fiers de présenter leur travail à la société française, ont retrouvé le sourire. Les difficultés du quotidien en tête, ils restent mobilisés.

Jean-Marc Renaudeau, président de la chambre d’agriculture des Deux-Sèvres et Gilbert Favreau, président de l’assemblée départementale, ont porté le t-shirt de la colère deux-sévrienne. Le Salon de l’agriculture est une vitrine, mais aussi une tribune.
Jean-Marc Renaudeau, président de la chambre d’agriculture des Deux-Sèvres et Gilbert Favreau, président de l’assemblée départementale, ont porté le t-shirt de la colère deux-sévrienne. Le Salon de l’agriculture est une vitrine, mais aussi une tribune.
© C.P.

Sur la scène parisienne, les éleveurs arborent un large sourire. Ce vendredi 2 mars, alors que le concours spécial de la race parthenaise bat son plein, les visages sont aussi détendus qu’ils étaient crispés deux semaines plus tôt dans les manifestations. Le contraste est saisissant.
Sur le ring bovin, sous les regards des visiteurs, le monde agricole fait bonne figure. « Le salon reste la vitrine des produits et des savoir-faire des agriculteurs », affirme Jean-Marc Renaudeau, président de la chambre d’agriculture des Deux-Sèvres. Les producteurs sont heureux d’y présenter leurs plus beaux spécimens aux visiteurs curieux de voir les animaux. « Il n’y a pas d’artifice dans les attitudes. Juste une prédisposition du monde agricole à mettre ses problèmes de côté quand il le faut », affirme Sébastien Rossard éleveur en Gâtine.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Léa Izambart
Léa veut s’installer, malgré les difficultés
Malgré une conjoncture en berne en bovins allaitants, Léa Izambart fourmille d’idées pour amener un nouveau souffle à l’…
Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Cosset et fils : le négoce dans le sang
Implanté depuis 70 ans à Saint-Pompain, dans les Deux-Sèvres, le négoce agricole Cosset et fils démarre un projet de…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
Un contexte de plus en plus porteur pour les protéines
Certaines coopératives, comme Terrena, n’ont pas attendu le plan dévoilé en décembre par l’État pour favoriser la culture de…
Publicité