Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Activez votre compte numérique

Pour lire les articles dans leur intégralité, vous tenir informé via les newsletters et consulter la version numérique d’Agri79 dès le jeudi,

J’active mon compte numérique.

Installation
L’installation en agriculture, une préoccupation collective

Jeudi 30 septembre, 350 porteurs potentiels de projets participaient à une journée d’information sur l’installation en agriculture. Au lycée agricole de Melle en matinée, ils ont écouté le témoignage de jeunes agriculteurs l’après-midi.

300 à 350 porteurs potentiels de projets, venus des quatre coins du Poitou-Charentes prenaient place dans l’amphithéâtre de l’établissement scolaire du sud Deux-Sèvres.
300 à 350 porteurs potentiels de projets, venus des quatre coins du Poitou-Charentes prenaient place dans l’amphithéâtre de l’établissement scolaire du sud Deux-Sèvres.
© DR

«L’installation est une priorité absolue. » Ces propos étaient tenus jeudi 30 septembre par Martin Gutton, directeur régional de l’alimentation, l’agriculture et de la forêt. Installé à la tribune lors de la journée de l’installation dont la matinée s’est déroulée au lycée agricole de Melle, le haut fonctionnaire se réjouissait de voir l’ensemble des structures professionnelles mobilisées pour l’occasion derrière le Point info installation. Les chambres d’agriculture du Poitou-Charentes et le réseau Inpact ont collaboré à la demande des services de l’Etat et de la Région. Les deux financeurs ont insisté pour que la communication à destination des jeunes soit à l’image du guichet qu’est le Point info installation, unique. 

Jeudi matin à 9 h, 300 à 350 porteurs potentiels de projets, venus des quatre coins du Poitou-Charentes prenaient place dans l’amphithéâtre de l’établissement scolaire du sud Deux-Sèvres. Une mobilisation massive remarquée. Le thème est fédérateur. L’agriculture continue d’intéresser malgré la crise. Un point positif largement souligné par Martin Gutton. Sans nier les difficultés actuelles, le représentant de l’Etat affirmait avec conviction la rentabilité de l’activité agricole. « Si l’on considère l’économie des exploitations sur des périodes plus longues - cinq ou six ans – nous constatons que les entreprises permettent de dégager du revenu. » 

Quelle qu’en soit l’origine, la baisse du nombre des installations est une réalité en Poitou-Charentes. La refonte du parcours a probablement freiné quelques projets. La baisse du nombre de départs en retraite limite le potentiel de reprises. En Deux-Sèvres, avec 75 installations prévues en 2010 pour 100 départs, Vincent Touzot, président du Point info installation reste optimiste. « Nous devrions être à 250 projets concrétisés en région à la fin de l’année.  On peut toujours faire mieux mais ce n’est pas trop mal. D’autant, poursuit l’élu professionnel, que les jeunes sont nombreux à prendre des informations. » 

 


Les outils au service des candidats :

- pour toute information sur le parcours à l’installation, un seul contact : le Point info installation dont les bureaux sont à la maison de l’agriculture aux Ruralies (Deux-Sèvres). 

- En agriculture, la majorité des installations se font par l’association ou la reprise d’une ferme après un départ en retraite. Les répertoires départementaux à l’installation ont pour mission de mettre en relation cédants et repreneurs. Ardear, structure membre du réseau Inpact développe ce même type de prestations avec un travail particulier sur l’accès au foncier. 

- La Safer, par son activité d’achat et de vente de foncier, agit sur le marché. Réguler le prix des terres agricoles et favoriser l’installation des jeunes en donnant priorité aux porteurs de projets dans l’attribution des surfaces acquises sont ses priorités. 

- Terre de liens répond à la demande de jeunes qui ne peuvent ou ne veulent pas investir dans le foncier. Acquises de manière collective, les terres sont louées aux porteurs de projets. 

- Les chambres d’agriculture accompagnent le développement des exploitations par la création et la publication de références technico-économiques. AgroBio Poitou-Charentes et les Civam ciblent respectivement leur action sur l’agriculture biologique et l’agriculture durable. Les chambres d’agriculture accompagnent également les candidats à l’installation de la naissance du projet à son développement. Accueil Paysan accompagne l’installation et  organise le suivi du projet tout au long de sa vie. 


Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Le département passe à l’acte 2 de son plan de relance
Après un premier plan d’aides annoncé le 21 avril dernier, le Conseil départemental en a entamé un deuxième, doté d’un budget…
Grégory Nivelle, nouveau président de la Fnsea 79 : « Les agriculteurs n’imposent pas un modèle, ils répondent à des attentes »
Mardi 9 juin, la nouvelle équipe de la FNSEA 79 a élu Grégory Nivelle président. L’éleveur laitier du sud Deux-Sèvres succède à l…
Quand l’installation tient à un permis de construire
Au Gaec Lactagri, à Aiffres, la relève est presque assurée : deux porteurs de projet sont dans l’attente de la construction d’un…
Guillaume Largeaud, attaché au Marais... et à faire bouger les lignes
Son passage à Top Chef Les grands duels, le 10 juin, nous a laissé sur notre faim. Portrait d’un éleveur convaincu que la…
Les Marchés de Producteurs de Pays maintenus 

La chambre d’agriculture a souhaité maintenir les Marchés de Producteurs de Pays de l’été pour compenser le manque à gagner…

Un cheptel en légère hausse
Thierry Baudouin raccroche après quatorze ans de présidence. Catherine Gallard et Emmanuel Turpeau prennent le relais avec de…
Publicité