Aller au contenu principal

L’intérêt d’acheter ses agnelles de renouvellement

L’achat d’agnelles de renouvellement permet, à long terme, de vendre davantage d’agneaux.

© Ciirpo

L’achat des agnelles chez un sélectionneur ou un multiplicateur représente, a priori, un surcoût pour l’exploitation. « Selon le type génétique, il varie entre 10 et 50 € par animal par rapport au prix de vente d’une agnelle vendue à la boucherie », explique Laurent Fichet, en charge d’une récente étude sur le sujet à la chambre d’agriculture des Pays de la Loire. Mais en raisonnant à plus long terme et à l’échelle du troupeau, l’intérêt économique s’inverse. « Les agnelles achetées ont une meilleure productivité numérique (*), poursuit Laurent. Elle se situe à 1 agneau par brebis contre 0,9 pour les élevages en auto-renouvellement ».
En effet, si la prolificité est équivalente, la fertilité est améliorée et la mortalité des agneaux diminuée (22 % contre 26 %). « L’estimation du gain réalisé sur la carrière d’une brebis en fonction du différentiel de performances, une fois le surcoût déduit, se situe entre 20 et 60 € par agnelle achetée », estime Laurent.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Confinement ou pâturage, concertation ou carnage ?

"À l’heure où les défenseurs du bien-être animal et les écologistes demandent l’interdiction de l’élevage en intérieur, la…

L’agriculture victime de pirates informatiques
La chambre d'agriculture des Deux-Sèvres victime d'une cyberattaque qui touche plus largement la région Nouvelle-Aquitaine et…
S’installer… quand on est prêt
Tondeur de moutons, Alexandre Sarrazin a hésité à s’installer pendant plusieurs années avant de franchir le pas à l’âge de 31 ans…
Attestation permanente exploitant agricole
La Fnsea et JA 79 ont obtenu la validation de l’attestation permanente spéciale exploitant agricole par le préfet des Deux-Sèvres…
Pâtures & Papilles veut régaler les consommateurs
Quatre élevages du secteur de Parthenay planchent sur l’élaboration d’un nouveau label basé sur un engraissement 100% herbager.…
Les exploitants agricoles, piliers des sapeurs-pompiers volontaires
Parce qu’il doit assurer l’avenir, le service départemental d’incendie et de secours (Sdis 79) est à la recherche de volontaires…
Publicité