Aller au contenu principal

A lire un dossier travail du sol

Utiliser des outils complémentaires pour travailler le sol, tel est le modus operandi d’Eric Bilheu, agriculteur à Pugny. Selon l’état du sol, cet associé du Gaec de l’Ouine jongle entre différents outils, à sa disposition au sein de la Cuma Putraylarge.

Joël Pellé et Eric Bilheu (à droite) présentent le cover-crop acquis par la Cuma en 2013. D’un coût de 24 000 euros, cet outil lourd offre une bonne pénétration dans le sol.
Joël Pellé et Eric Bilheu (à droite) présentent le cover-crop acquis par la Cuma en 2013. D’un coût de 24 000 euros, cet outil lourd offre une bonne pénétration dans le sol.
© N.C.

Michaël Madier,  fort de sa vision globale de conseiller machinisme à la FDCuma, parle de groupes cumistes soucieux d’apporter des services supplémentaires à leurs adhérents, par l’achat d’outils complémentaires notamment en matière de travail du sol. « Multiplier les familles d’outils, note-t-il, est plus facilement réalisable pour une Cuma que pour un seul agriculteur. » Et ce n’est pas Eric Bilheu qui désapprouvera. Cet éleveur de chèvres et de vaches allaitantes installé à Pugny verse environ 8 000 euros par an à la Cuma Putraylarge, dont il est également trésorier. « Un montant qui correspond à une annuité pour l’achat d’un tracteur», note-t-il. Lire la suite dans Agri 79

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Confinement ou pâturage, concertation ou carnage ?

"À l’heure où les défenseurs du bien-être animal et les écologistes demandent l’interdiction de l’élevage en intérieur, la…

L’agriculture victime de pirates informatiques
La chambre d'agriculture des Deux-Sèvres victime d'une cyberattaque qui touche plus largement la région Nouvelle-Aquitaine et…
S’installer… quand on est prêt
Tondeur de moutons, Alexandre Sarrazin a hésité à s’installer pendant plusieurs années avant de franchir le pas à l’âge de 31 ans…
Attestation permanente exploitant agricole
La Fnsea et JA 79 ont obtenu la validation de l’attestation permanente spéciale exploitant agricole par le préfet des Deux-Sèvres…
Pâtures & Papilles veut régaler les consommateurs
Quatre élevages du secteur de Parthenay planchent sur l’élaboration d’un nouveau label basé sur un engraissement 100% herbager.…
Les exploitants agricoles, piliers des sapeurs-pompiers volontaires
Parce qu’il doit assurer l’avenir, le service départemental d’incendie et de secours (Sdis 79) est à la recherche de volontaires…
Publicité