Aller au contenu principal

Apiculture
L’origine France pour sauver la gelée royale française

Pour s’extraire des importations massives de gelée royale en provenance d’Asie, et notamment de Chine, les apiculteurs français sont de plus en plus nombreux à entrer dans une marque collective pour leur gelée royale française.

Les 96 adhérents au groupement de producteurs, qui représente la quasi-totalité des effectifs, produisent environ 2,2 t par an. Loin de la consommation française de 175 t par an.
© D.R.

Si vous achetez un pot de gelée royale sans prêter attention à l’étiquette, vous aurez neuf chances sur dix pour tomber sur un produit « made in China ». En effet, selon FranceAgriMer, la production nationale de gelée royale se situe autour de 2,2 tonnes par an alors que la consommation française est, elle, estimée à environ 175 tonnes par an. La quasi-totalité de la gelée royale consommée en France est donc importée. Les importations, autour de 170 tonnes par an, proviennent essentiellement d’Asie, notamment de Chine. La grande majorité de ces importations est réalisée par des importateurs-premiers transformateurs sous forme congelée.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Flavien, éleveur de chèvres : « Les rencontres ont fait mûrir mon projet »
Déterminé depuis l’enfance à devenir agriculteur, Flavien Favre a bâti pas à pas son projet. Sa formation et ses expériences sur…
Les jeunes agriculteurs organisent un repas 100% local
Moteurs de la vie rurale, les Jeunes agriculteurs vont proposer aux Deux-Sévriens un repas complet, le samedi 1er mai…
Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

Quand les haies chauffent le plancher des poules
A la faveur de l’installation d’un jeune agriculteur, en mai 2020, le Gaec Baulieu, à Echiré, a investi dans de nouveaux…
La maraîchine, une bière locale « du champ au verre »
Deux brasseries artisanales, ancrées dans le Marais poitevin, se sont associées pour créer une nouvelle bière marquée « Valeurs…
Sécheresse, printemps, Deux-Sèvre, élevage, céréales.
Chaque jour qui passe entame le potentiel des cultures fragilisées par le gel
En un mois, l’excellent potentiel créé par les conditions météo de l’hiver est largement entamé. Chaleur en mars, froid, vent d’…
Publicité