Aller au contenu principal

Louis Bouju partage ses observations via le BSV Poitou-Charentes

Le Bulletin de santé du végétal (BSV) de Poitou-Charentes, gratuit et en ligne, recense les ravageurs et les maladies sur le territoire grâce aux observations régulières et localisées de techniciens et d’agriculteurs formés. Rencontre avec Louis Bouju.

Louis Bouju, observateur pour le BSV Poitou-Charentes, sur une de ses parcelles de pois, à Airvault, fin janvier 2018.
Louis Bouju, observateur pour le BSV Poitou-Charentes, sur une de ses parcelles de pois, à Airvault, fin janvier 2018.
© A.F.

Louis Bouju est exploitant agricole en grandes cultures depuis 2005 à l’Earl Le Val d’or, à Airvault. Il cultive 265 hectares de blé tendre, de blé dur, d’orge d’hiver et de printemps, de colza, de pois d’hiver et de printemps, et cette année, il s’essaie aux pois chiches et au maïs grain. Il est observateur pour le BSV depuis l’an passé. « Je lis le bulletin depuis 2010. Il y a deux ans, une attaque de mycosphaerella sur le colza, une maladie très rare dans notre région, a été un déclencheur pour devenir acteur de l’observation, raconte-t-il.
« Ça me permet d’être plus performant parce que j’observe plus régulièrement. J’ai un meilleur suivi de mes parcelles », dit-il. En 2018, il se concentrera sur le pois.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Cosset et fils : le négoce dans le sang
Implanté depuis 70 ans à Saint-Pompain, dans les Deux-Sèvres, le négoce agricole Cosset et fils démarre un projet de…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
Publicité