Aller au contenu principal

L’UE débloque 500 millions de plus, dont 150 M € pour la filière laitière

Une nouvelle série de mesures a été annoncée le lundi 18 juillet lors du conseil européen réunissant les ministres du secteur afin de résoudre la crise laitière.

En Europe la production n’a cessé d’augmenter (+2,1 % en 2015 et +4,5 % sur les quatre premiers mois de 2016), mais seulement +0,2 % en France sur la même période.
En Europe la production n’a cessé d’augmenter (+2,1 % en 2015 et +4,5 % sur les quatre premiers mois de 2016), mais seulement +0,2 % en France sur la même période.
© Annick Conté

Les demandes répétées du monde agricole sur la nécessité de nouvelles aides semblent avoir trouvé un écho dans les couloirs de la commission européenne. Mais est-ce que le montant annoncé sera jugé satisfaisant et surtout efficace pour endiguer la crise ? 500 millions d’euros, c’est la nouvelle enveloppe octroyée par l’institution pour soutenir les agriculteurs.
Décidé à l’issue du conseil européen des ministres de l’agriculture le lundi 18 juillet, ce nouvel apport se répartit comme suit : 150 M€ pour inciter à réduire la production laitière (soit une rétribution aux producteurs de l’ordre de 14 centimes d’euros par kilo de lait non produit) et 350 M€ d’« aides d’ajustement conditionnelles », pouvant être utilisés dans différents secteurs (lait, porcin, bovin, fruits et légumes).


La commission précise que cette seconde tranche (350 M€) doit être définie et mise en œuvre par chacun des 27 pays et qu’elle pourra être complétée par des fonds nationaux à somme équivalente. Ses conditions d’attribution seront définies ultérieurement.

Plus d'infos dans le journal Agri 79 du 22 juillet 2016

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Petites villes de demain : le programme pour relancer les communes rurales

Dans les Deux-Sèvres, 18 communes ont été retenues pour bénéficier du programme « Petites villes de demain ». Les EPCI de l’…

Avec le parrainage, Mathieu a enfin pu s’installer
Dispositif proposé par les chambres d’agriculture et finançable par Pôle emploi, le stage parrainage permet de se projeter dans…
Les Ets Buchou négoce et Lamy Bienaimé se rapprochent encore
En intégrant la société Végalor (négoce Lamy Bienaimé), les Ets Buchou Négoce accomplissent une transmission correspondant à…
Une chargée de com’ dans un Gaec
Depuis mai 2020, Nadine Bazantay s’occupe de la communication du Gaec Villeneuve en poursuivant deux objectifs : booster la vente…
Les questions des enfants à un éleveur de vaches
Les élèves de CM1 de l’école du chêne, à Lezay, ont pu échanger avec un éleveur de vaches salers le temps d’un après-midi. La…
Moissons
Une nouvelle dimension pour Océalia
La fusion avec Natéa et le rapprochement avec Menguy’s assurent le développement des services d’Océalia. 
Publicité