Aller au contenu principal

Machinisme : trois rouleaux hacheurs pour le Treffler TSW

Présenté au Sima 2019, le rouleau hacheur Treffler TSW, doté de trois rouleaux, a « bluffé » les agriculteurs deux-sévriens qui l’ont vu en action, en avant-première, fin janvier. Il est dédié à la destruction foliaire des couverts végétaux.

De l’avis des agriculteurs qui ont testé le Treffler TSW ou ont assisté à des démonstrations, son « niveau de hachage est intéressant ».
De l’avis des agriculteurs qui ont testé le Treffler TSW ou ont assisté à des démonstrations, son « niveau de hachage est intéressant ».
© Stecomat

«Le Treffler TSW est l’outil qui avait le mieux bossé, qui avait réalisé le meilleur travail, malgré un couvert peu développé. Je ne m’attendais pas à cela. Il a fait un travail remarquable », s’enthousiasme Théo Joyeux, le jeune Youtubeur et futur éleveur des Deux-Sèvres, qui a assisté le 23 janvier, à Vouillé, à la démonstration de destruction des couverts d’intercultures, organisée, entre autres, par la FdCuma 79. « Des gars ont été bluffés, assure Mickaël Madier, conseiller machinisme de la FdCuma. Le concept est nouveau. L’outil est particulier car il a un troisième rouleau. Le premier rouleau aide à coucher la végétation et à préparer le travail ; les deux autres, sur balancier, vont suivre le terrain et être actifs : ils vont blesser la plante et la laisser en surface ».

Stecomat, l’importateur de Treffler en France, présente le rouleau hacheur Treffler TSW, dédié à la destruction foliaire des couverts végétaux, comme suit : c’est un outil frontal tracté, composé de trois rouleaux hacheurs à lames boulonnées interchangeables en Hardox. Le rouleau avant, sur châssis rigide, réglable en appui avec le troisième point, sert à faire une pré-coupe dans la matière, écrit Stecomat. Les deux rouleaux hélicoïdaux suivants, sur balancier, permettent le suivi du sol et le hachage total du couvert (longueur moyenne de brin de 10 à 15 cm). « Avec le Treffler TSW, à l’avant, il est possible de réaliser, en un seul passage, la destruction du couvert, un paillage au sol, et un semi direct sous couvert, en attelant, à l’arrière du tracteur, un semoir, ou la destruction du couvert et un mulchage, en attelant, à l’arrière du tracteur, un scalpeur à dents », souligne Mickaël Madier. Le rouleau hacheur Treffler évite les bourrages du scalpeur, précise le conseiller. « L’outil est intéressant dans ces conditions, ajoute Mickaël Madier. Il est cher car il est plus complexe que les rouleaux hacheurs d’autres marques ».

Guillaume Soulisse, de l’Earl du Chairacle, au Petit-Breuil-Deyrançon, à Mauzé-sur-le-Mignon, en grandes cultures bio (190 ha), se verrait bien combiner le rouleau Treffler au scalpeur de précision de la même marque pour détruire ses couverts d’automne et implanter des légumes de printemps. « Avec les deux outils combinés, on gagne un passage. Il faudrait donc calculer la pertinence économique d’un tel investissement. Le principal frein à un achat de Treffler, c’est le prix ! Tout est plus cher, chez Treffler. Mais c’est mieux qu’ailleurs », admet l’agriculteur qui a essayé le matériel récemment, chez lui.

Si Stecomat livre en direct, les Ets Ballanger sont revendeurs de la marque Treffler en Deux-Sèvres, Charente, Charente-Maritime et Vendée. Ludovic Sarraud, qui travaille depuis un an et demi avec Damien, est l’interlocuteur des agriculteurs sur Niort, Beauvoir, Frontenay-Rohan-Rohan, Mauzé-sur-le-Mignon, Saint-Hilaire-des-Loges (85) et Maillezais (85).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Coralie a trouvé son bonheur au volant des tracteurs
Pas faite pour l’école, puis rêvant de devenir soigneur animalier, Coralie Babeau a finalement trouvé sa vocation en tant que…
De Soudan à Cournon, une vie dédiée à l’amour des Parthenaises
Les époux deux-sévriens Christine et Didier Proust reçoivent ce 8 octobre les Sabots d’or au Sommet de l’élevage de Cournon d’…
Alexandre Jorigné : " Je retrouve le métier d’éleveur en travaillant comme ça "
Membre des JA 79 et Nouvelle-Aquitaine, Alexandre Jorigné a rejoint l’équipe de Capr’Inov en 2020. Chargé du Capr’I Cup, il s’est…
« Ça suffit » !
Un collectif représentant la profession agricole réagit aux exactions réalisées par les opposants aux réserves de susbtituion de …
Ce qui va changer avec Egalim 2
Round final pour la loi Egalim 2. Les parlementaires sont tombés d’accord sur un texte qui entrera en application pour les…
De nouvelles formations à venir aux Sicaudières
À l’occasion de la rentrée du centre de formation des adultes au campus des Sicaudières a été annoncée l’ouverture de deux cursus…
Publicité