Aller au contenu principal

Confinement
Maintenue, la chasse coche la case « mission d’intérêt général »

Le 1er novembre, le ministère de la transition écologique a donné le feu vert aux chasseurs pour réguler les populations de grand gibier (sangliers, cerfs, chevreuils) et les espèces nuisibles susceptibles d’occasionner des dégâts (Esod) dans les cultures.

La chasse au sanglier est maintenue. Un soulagement pour les agriculteurs qui viennent de semer leurs céréales, ces bêtes étant particulièrement friandes des grains tout juste germés.
© FNC

C’est un soulagement pour les chasseurs, bien sûr, mais bien plus encore pour les agriculteurs. Un arrêté gouvernemental, confirmé par la préfecture des Deux-Sèvres, autorise la chasse des espèces pouvant causer des dégâts dans les cultures et ce malgré le confinement en cours. « L’automne est traditionnellement le mois où la population de sangliers est la plus développée, rappelle Frédéric Audurier, coordinateur technique à la fédération départementale des chasseurs FDC). Sur les 2000 abattus l’année dernière, 450 l’ont été sur ce mois ». Pourront aussi être chassés les cerfs et chevreuils (deux autres grands gibiers) ainsi qu’une liste d’espèces classées dans la catégorie « Esod » : les ragondins (champions des dégâts dans le maïs), rats musqués, renards, corneilles noires et corbeaux freux. Les Esod, à l’exception des corbeaux freux, peuvent aussi simplement faire l’objet de piégeages.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Confinement ou pâturage, concertation ou carnage ?

"À l’heure où les défenseurs du bien-être animal et les écologistes demandent l’interdiction de l’élevage en intérieur, la…

S’installer… quand on est prêt
Tondeur de moutons, Alexandre Sarrazin a hésité à s’installer pendant plusieurs années avant de franchir le pas à l’âge de 31 ans…
L’agriculture victime de pirates informatiques
La chambre d'agriculture des Deux-Sèvres victime d'une cyberattaque qui touche plus largement la région Nouvelle-Aquitaine et…
Attestation permanente exploitant agricole
La Fnsea et JA 79 ont obtenu la validation de l’attestation permanente spéciale exploitant agricole par le préfet des Deux-Sèvres…
Pâtures & Papilles veut régaler les consommateurs
Quatre élevages du secteur de Parthenay planchent sur l’élaboration d’un nouveau label basé sur un engraissement 100% herbager.…
Les exploitants agricoles, piliers des sapeurs-pompiers volontaires
Parce qu’il doit assurer l’avenir, le service départemental d’incendie et de secours (Sdis 79) est à la recherche de volontaires…
Publicité