Aller au contenu principal

Maire et agriculteur, des fonctions en tension

Mairie de Coulonges-Thouarsais.
Mairie de Coulonges-Thouarsais.
© Agri 79

Ces soixante dernières années, les agriculteurs ont tenu une place prépondérante dans les mandats politiques locaux. Les Deux-Sèvres, département rural, n'échappent pas à la règle. Cette implication des exploitants agricoles - à proportion d'un maire sur deux au début des années 1980 - a fortement baissé au fil du temps pour se stabiliser à un maire sur quatre aux élections municipales de 2013. Moins forte qu'il y a trente ans, cette représentation reste supérieure aux autres catégories socioprofessionnelles. Leur bonne connaissance de la commune, mais surtout l'expérience des responsabilités professionnelles locales (Cuma MSA... ) ou associatives, dote les agriculteurs d'une légitimité politique municipale. Leur implication est souvent progressive. Ils font « leur classe » comme simple conseiller, puis adjoint, notamment pour les responsabilités de voiries et de bâtiments, « creusant ainsi leur sillon ».

Toutefois, le mandat municipal s'est complexifié. Plus technique et plus administratif, il confronte les élus à des administrés devenus plus exigeants. La disponibilité intellectuelle qu'imposent de telles fonctions se confronte à des exigences professionnelles également croissantes. Ce duel a tendance à éloigner les agriculteurs des conseils municipaux.

Aussi, le monde agricole, perçu comme indispensable par la société française pour ce qu'il produit ou valorise les territoires, voit ses dernières années son capital politique se détériorer.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Nicolas Redureau, éleveur de chèvre en Deux-Sèvres prend position sur le bien-être animal
Bien-être : considérer le binôme Homme-animal
Nicolas Redureau, éleveur à Noirterre (Deux-Sèvres), a participé aux groupes de travail orchestrés par Agrial sur le bien-être…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Urne, election
Deux-Sèvres : dix candidats pour deux postes de sénateurs
Dans un peu plus de huit jours, les grands électeurs voteront pour élire les deux représentants du département des Deux-Sèvres au…
Action de chasse.
«  La discipline intéresse les jeunes »
Ce dimanche 13  septembre a lieu l’ouverture générale de la chasse. Aux alentours de 10 000 en Deux-Sèvres, le nombre de…
Publicité