Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Activez votre compte numérique

Pour lire les articles dans leur intégralité, vous tenir informé via les newsletters et consulter la version numérique d’Agri79 dès le jeudi,

J’active mon compte numérique.

Maïs : Une ensileuse qui hache menu le grain

C’est parti pour l’ensilage des maïs. Du côté de la SMTA Guérin, on entame cette saison avec une toute nouvelle ensileuse Claas dont le point fort est l’éclateur.

Pascal Petit, un de chauffeurs de l’entreprise (à gauche) a pu tester en conditions réelles la nouvelle ensileuse Claas louée par la SMTA Guérin, dont Michel Guérin (à droite) est un 
des associés. Ils espèrent ainsi améliorer la productivité des vaches laitières de leurs éleveurs.
Pascal Petit, un de chauffeurs de l’entreprise (à gauche) a pu tester en conditions réelles la nouvelle ensileuse Claas louée par la SMTA Guérin, dont Michel Guérin (à droite) est un
des associés. Ils espèrent ainsi améliorer la productivité des vaches laitières de leurs éleveurs.
© FLD

C’est l’attraction du jour ce mardi 22 août à Paizay-le-Tort sur l’exploitation de Didier Susset. Premier ensilage et galop d’essai pour une machine unique dans le département. Unique pour longtemps ? Pas sûr car le constat de plusieurs agriculteurs venus spécialement observer la récolte suscite l’enthousiasme. La Claas 950, 8 rangs pour 580 CV, que loue la SMTA Guérin basée à Melle, a pour particularité un nouveau système de broyage : le Shredlage.


Michel Guérin, un des trois frères et associés de l’entreprise de travaux agricoles, n’est pas mécontent de proposer cette prestation. « C’est une demande de plusieurs clients qui souhaitaient ce nouveau système. L’éleveur a besoin que le maïs soit le plus digeste possible pour la vache et que le grain soit éclaté pour faire travailler l’amidon du maïs, ceci pour une meilleure rumination et une meilleure digestibilité ». Didier Susset abonde : « en règle générale, on retrouve directement le grain de maïs dans les bouses, les vaches n’arrivent pas à le digérer car elles ne peuvent pas attaquer l’enveloppe. Cette nouvelle technologie, qui permet de mieux valoriser le grain, doit logiquement nous permettre de gagner quelques litres de lait ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Un entrepreneur français lance une «agence internationale de notation des sols»

L'entrepreneur Quentin Sannié, co-fondateur de Devialet (start-up hi-fi) a annoncé, dans un communiqué le 5 juin, le lancement…

Le département passe à l’acte 2 de son plan de relance
Après un premier plan d’aides annoncé le 21 avril dernier, le Conseil départemental en a entamé un deuxième, doté d’un budget…
Grégory Nivelle, nouveau président de la Fnsea 79 : « Les agriculteurs n’imposent pas un modèle, ils répondent à des attentes »
Mardi 9 juin, la nouvelle équipe de la FNSEA 79 a élu Grégory Nivelle président. L’éleveur laitier du sud Deux-Sèvres succède à l…
Quand l’installation tient à un permis de construire
Au Gaec Lactagri, à Aiffres, la relève est presque assurée : deux porteurs de projet sont dans l’attente de la construction d’un…
Guillaume Largeaud, attaché au Marais... et à faire bouger les lignes
Son passage à Top Chef Les grands duels, le 10 juin, nous a laissé sur notre faim. Portrait d’un éleveur convaincu que la…
Les Marchés de Producteurs de Pays maintenus 

La chambre d’agriculture a souhaité maintenir les Marchés de Producteurs de Pays de l’été pour compenser le manque à gagner…

Publicité