Aller au contenu principal

Projet de loi
Maltraitance animale

© Agri 79

Le texte de loi relative à la lutte contre la maltraitance animale est examiné cette semaine par les députés.

La proposition de loi à l’étude aborde la condition animale sous plusieurs dimensions : animaux de compagnie, faune sauvage captive, maltraitances.

Elle laisse volontairement de côté plusieurs sujets qui fâchent. Pierre Lescure, président (LREM) de la commission des affaires économiques à l’Assemblée nationale, expliquait dans Le Monde lundi 25 janvier : « C’était un choix politique de construire un consensus sur quelques axes et de reporter le débat sur d’autres sujets sur lesquels le consensus est aujourd’hui impossible en France ».

Effectivement, l’élevage et la chasse sont pour le moment épargnés. Mais pour combien de temps ?

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Cosset et fils : le négoce dans le sang
Implanté depuis 70 ans à Saint-Pompain, dans les Deux-Sèvres, le négoce agricole Cosset et fils démarre un projet de…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
Publicité