Aller au contenu principal

Maltraitance animale: deux agriculteurs condamnés après la saisie de leurs 300 bovins

© Agri 79

Deux agriculteurs ont été condamnés le 14 janvier à des peines de quatre et six mois de prison pour mauvais traitements sur leurs bovins, alors que 231 de leurs bêtes sont mortes depuis trois ans, a indiqué le lendemain le parquet de Lons-le Saunier. Le tribunal correctionnel a reconnu ces deux frères de 52 et 56 ans coupables de mauvais traitements sur leur cheptel de plus de 300 bovins, saisi le 13 janvier sur cette exploitation du Jura. Une interdiction définitive de détenir des animaux d'élevage a également été prononcée à leur encontre, comme l'avait requis le procureur de la République Lionel Pascal, pour «assurer la sécurité des animaux».

Le ministère public a dénoncé «le défaut de soins» et «la souffrance» des animaux. Selon lui, le nombre de bêtes était beaucoup trop élevé: «en France, un agriculteur s'occupe en moyenne de 70 à 95 bovins». Dans ce Gaec, il y avait plus de 300 bovins pour deux agriculteurs, «incapables de s'en occuper». En trois ans, «le taux de mortalité du cheptel a explosé littéralement pour atteindre une moyenne annuelle de 20%, alors que le taux normalement constaté est inférieur à 5%», a ajouté M. Pascal. Les gérants de l'exploitation ont pour leur part contesté les accusations. Le plus jeune a notamment estimé que les services vétérinaires avaient mal évalué la situation. Pour lui, des animaux sont morts en partie à cause de maladies ou de virus.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Léa Izambart
Léa veut s’installer, malgré les difficultés
Malgré une conjoncture en berne en bovins allaitants, Léa Izambart fourmille d’idées pour amener un nouveau souffle à l’…
Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Cosset et fils : le négoce dans le sang
Implanté depuis 70 ans à Saint-Pompain, dans les Deux-Sèvres, le négoce agricole Cosset et fils démarre un projet de…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
Un contexte de plus en plus porteur pour les protéines
Certaines coopératives, comme Terrena, n’ont pas attendu le plan dévoilé en décembre par l’État pour favoriser la culture de…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Publicité