Aller au contenu principal

Emploi
Manifestation des employeurs devant l’Assemblée nationale

Lundi quelques heures avant l’ouverture du débat sur la réduction des exonérations de charges sur les emplois saisonniers, 350 producteurs de fruits et légumes, horticulteurs et viticulteurs ont manifesté devant à l’Assemblée nationale.

Les producteurs de légumes, de fruits, horticulteurs et viticulteurs ont manifesté contre la remise en cause de l’exonération des charges patronales pour l’emploi de travailleurs saisonniers.
Les producteurs de légumes, de fruits, horticulteurs et viticulteurs ont manifesté contre la remise en cause de l’exonération des charges patronales pour l’emploi de travailleurs saisonniers.
© N. C.

Malgré la pluie, 350 producteurs de légumes, de fruits, horticulteurs et viticulteurs sont venus manifester devant l’Assemblée nationale le 5 novembre. Objet du mécontentement : la remise en cause de l’exonération des charges patronales pour l’emploi de travailleurs saisonniers.
Sachant que l'agriculture emploie deux tiers de ces travailleurs, cette mesure a été votée le 6 novembre par les députés dans le cadre du projet de Loi de finances 2013. Il est prévu que l’article 60 ampute de 140 millions d’euros le dispositif d’exonération de charges. Ce qui induit une double conséquence : la sortie de l’exonération de la cotisation « accident du travail » qui sera due par les employeurs pour tous les saisonniers. Et la réduction du seuil de déclenchement de la dégressivité et du plafond. Le gouvernement propose un seuil de dégressivité à 1,25 Smic plafonné à 1,5 Smic contre actuellement, 2,5 Smic plafonné à 3 Smic.

Lire la suite en page 3 d'Agri79

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Ils font revivre la vigne dans les Deux-Sèvres
Au nord et au sud du département, des vignerons font renaître des terroirs oubliés. Benoît Blet, à Oiron, est aujourd’hui reconnu…
Les Ets Buchou négoce et Lamy Bienaimé se rapprochent encore
En intégrant la société Végalor (négoce Lamy Bienaimé), les Ets Buchou Négoce accomplissent une transmission correspondant à…
Les JA mettent en scène la comédie amère des prix agricoles
Répondant à un appel national à manifester, les JA et la Fnsea 79 ont organisé une remise des prix décalée à l’intention des GMS…
Une chargée de com’ dans un Gaec
Depuis mai 2020, Nadine Bazantay s’occupe de la communication du Gaec Villeneuve en poursuivant deux objectifs : booster la vente…
Moissons
Une nouvelle dimension pour Océalia
La fusion avec Natéa et le rapprochement avec Menguy’s assurent le développement des services d’Océalia. 
Les travaux de la ferme aux 1200 taurillons pourraient débuter en 2021
La décision de la cour administrative d’appel, le 29 décembre, a fait tomber l’annulation de l’autorisation d’exploiter qui avait…
Publicité