Aller au contenu principal
Font Size

Emploi
Manifestation des employeurs devant l’Assemblée nationale

Lundi quelques heures avant l’ouverture du débat sur la réduction des exonérations de charges sur les emplois saisonniers, 350 producteurs de fruits et légumes, horticulteurs et viticulteurs ont manifesté devant à l’Assemblée nationale.

Les producteurs de légumes, de fruits, horticulteurs et viticulteurs ont manifesté contre la remise en cause de l’exonération des charges patronales pour l’emploi de travailleurs saisonniers.
Les producteurs de légumes, de fruits, horticulteurs et viticulteurs ont manifesté contre la remise en cause de l’exonération des charges patronales pour l’emploi de travailleurs saisonniers.
© N. C.

Malgré la pluie, 350 producteurs de légumes, de fruits, horticulteurs et viticulteurs sont venus manifester devant l’Assemblée nationale le 5 novembre. Objet du mécontentement : la remise en cause de l’exonération des charges patronales pour l’emploi de travailleurs saisonniers.
Sachant que l'agriculture emploie deux tiers de ces travailleurs, cette mesure a été votée le 6 novembre par les députés dans le cadre du projet de Loi de finances 2013. Il est prévu que l’article 60 ampute de 140 millions d’euros le dispositif d’exonération de charges. Ce qui induit une double conséquence : la sortie de l’exonération de la cotisation « accident du travail » qui sera due par les employeurs pour tous les saisonniers. Et la réduction du seuil de déclenchement de la dégressivité et du plafond. Le gouvernement propose un seuil de dégressivité à 1,25 Smic plafonné à 1,5 Smic contre actuellement, 2,5 Smic plafonné à 3 Smic.

Lire la suite en page 3 d'Agri79

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Plainte contre l'association Nous voulons des coquelicots : « Quand on refuse de se défendre, on va vers une forme d’esclavage »
Il y a quelques jours, Jean-René Gouron a déposé plainte contre « Nous voulons des coquelicots ». L’agriculteur retraité de la…
Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Les glaces, une diversification rafraichissante et 100% locale
Depuis 15 ans, les 115 vaches du troupeau de la Roche laitière, à Brûlain, sont à l’origine d’une gamme de glaces vendues dans…
Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Inondations à Niort, hiver 2020
« Le problème de l’eau n’est pas un problème agricole »
Pour que la végétation se développe, il faut de l’eau. Au lendemain d’un hiver pluvieux, un habitant des Deux-Sèvres, formé à la…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Publicité