Aller au contenu principal
Font Size

Matériel : valoriser 100 % des haies bocagères

La Cuma La Louve, de Chanteloup, en collaboration avec la FdCuma 79 et le lycée des Sicaudières, a organisé une démonstration d’élagage d’une haie bocagère et de broyage/déchiquetage du bois, le mardi 28 août, à la ferme du lycée à Bressuire.

© FdCuma

La démonstration d’élagage d’une haie bocagère et de broyage/déchiquetage du bois, qui a eu lieu mardi 28 août à Bressuire, entre dans le dispositif Casdar Vie2A. L’objectif de cette présentation était d’aborder le sujet de la valorisation du bois de bocage et, notamment, l’utilisation du bois déchiqueté en litière pour animaux. Cette solution présente, selon Bocage pays branché, une meilleure portance que la paille et moins de salissures, des apports carbonés intéressants à l’épandage, un approvisionnement en circuit court et l’économie sur l’investissement en paille. Elle peut également servir de « paillage » pour les plantations et les jardins. Le déchiquetage des rémanents du bois de bocage permet de valoriser économiquement l’entièreté de la haie.

La démonstration a permis de montrer la performance et la qualité de travail (coupe propre et nette) de la tronçonneuse Intermercato monté sur une pelle à pneus. Le broyeur/déchiqueteur Bugnot BV E11, présenté par la société Bugnot et le groupe Savas, à Bressuire, accepte quant à lui des troncs, branches ou déchets verts d’un diamètre maximum de 20 cm. Il est équipé d’une trémie de chargement à alimentation manuelle ou mécanique, de deux tapis ameneurs à régulation électronique et d’un rotor de 28 fléaux de type forestier avec pastille carbure.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Plainte contre l'association Nous voulons des coquelicots : « Quand on refuse de se défendre, on va vers une forme d’esclavage »
Il y a quelques jours, Jean-René Gouron a déposé plainte contre « Nous voulons des coquelicots ». L’agriculteur retraité de la…
Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Inondations à Niort, hiver 2020
« Le problème de l’eau n’est pas un problème agricole »
Pour que la végétation se développe, il faut de l’eau. Au lendemain d’un hiver pluvieux, un habitant des Deux-Sèvres, formé à la…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Urne, election
Deux-Sèvres : dix candidats pour deux postes de sénateurs
Dans un peu plus de huit jours, les grands électeurs voteront pour élire les deux représentants du département des Deux-Sèvres au…
Publicité