Aller au contenu principal
Font Size

Mesures de restriction de l’irrigation agricole

Les épisodes pluvieux de ces deux dernières semaines couplés à une baisse notable des températures journalières ont permis une remontée des débits de certaines rivières sur quelques bassins du nord du département.

L’application des seuils réglementaires spécifiques à l’irrigation agricole, définis par arrêté cadre, se traduisent par les mesures de restrictions suivantes :

– Levée de la mesure de crise et passage en coupure dans les sous-bassins du Thouet aval, du Thouaret et de l’Argenton : maintien de l’interdiction totale de tous prélèvements pour l’irrigation agricole avec possibilités de dérogations exceptionnelles pour les cultures fourragères et maraîchères.

– Levée de la mesure de crise et passage en alerte renforcée dans le sous-bassin du Thouet amont à compter du samedi 10 août - 10h : interdiction des prélèvements d’irrigation agricole de 10h à 20h

Les niveaux d’eaux dans les biefs du marais mouillé sont par ailleurs désormais très faibles. En accord avec les acteurs concernés sur ce territoire, il est décidé le passage en coupure dans le sous-bassin du marais mouillé sèvre niortaise qui se traduit par l’interdiction totale de tous prélèvements pour l’irrigation agricole à compter du samedi 10 août 2019 à 8 h 00.

Les mesures applicables depuis le mardi 23 juillet 2019 aux usages domestiques et secondaires sont par ailleurs maintenues.

Le tableau ci-joint actualise l’ensemble des mesures en vigueur dans le département des Deux-Sèvres. Elles seront adaptées sur les bassins deux-sévriens, au vu de l’évolution de la situation. Les organismes uniques de gestion collective (OUGC) sont à la disposition des irrigants pour toute précision utile concernant ces mesures.

Les arrêtés, la carte des restrictions et les bulletins d’étiage sont en ligne sur le site Internet des services de l’État : http://www.deux-sevres.gouv.fr/

L’attention de tous est appelée sur la nécessité de veiller à un usage responsable de la ressource en eau. Il convient aussi, pour les propriétaires et gestionnaires d’ouvrages hydrauliques, de prendre régulièrement connaissance de l’évolution de la situation hydrologique et, quand la réglementation le permet de procéder à des manœuvres d’ouvrages que si elles ne sont pas susceptibles de porter atteinte aux différents enjeux et usages liés à l’eau (milieux aquatiques, alimentation en eau potable notamment).

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Plainte contre l'association Nous voulons des coquelicots : « Quand on refuse de se défendre, on va vers une forme d’esclavage »
Il y a quelques jours, Jean-René Gouron a déposé plainte contre « Nous voulons des coquelicots ». L’agriculteur retraité de la…
Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Les glaces, une diversification rafraichissante et 100% locale
Depuis 15 ans, les 115 vaches du troupeau de la Roche laitière, à Brûlain, sont à l’origine d’une gamme de glaces vendues dans…
Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Inondations à Niort, hiver 2020
« Le problème de l’eau n’est pas un problème agricole »
Pour que la végétation se développe, il faut de l’eau. Au lendemain d’un hiver pluvieux, un habitant des Deux-Sèvres, formé à la…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Publicité