Aller au contenu principal

Elevage info
Moins de 100 jours entre le vêlage et la saillie fécondante

© Agri 79 Info

Suite au vêlage, l’appareil génital doit se remettre en place pour permettre une nouvelle fécondation, c’est l’involution utérine. Elle est variable, + ou – 50 jours et augmente nettement avec les difficultés de vêlage et les problèmes sanitaires. Ensuite, la mise à la reproduction doit être limitée en moyenne à plus ou moins 2 chaleurs à suivre soit + ou – 25 jours. Ce qui est important c’est que la vache reste dans l’objectif de période de vêlage que l’éleveur s’est fixé. La durée de gestation est en moyenne de 287 jours en Charolaise, 295 jours en Blonde, 288 jours en Parthenaise, 291 jours en Limousine et 288 jours en Rouge des prés et 95 % des vêlages ont lieu dans la moyenne + ou - 6 jours.

En pâturage, la reproduction ne pourra débuter qu’après la transition alimentaire et le troupeau stabilisé. Des bonnes conditions de pâture permettent des reprises de poids et assurent naturellement la reproduction de manière économe. Surveiller les chaleurs et l’activité du reproducteur en pâture, c’est consacrer du temps qu’à ça et au minimum 20 à 30 minutes. Ce travail est facilité quand la période de reproduction est groupée et que les parcelles sont à proximité. Il faut également noter, a minima, les évènements pour anticiper le devenir de la vache : N° de travail – rang, date de vêlage et condition – date 1ère, 2ème chaleur – date 1ère 2ème 3ème mise à la reproduction. Une vache qui a 100 jours d’intervalle entre le vêlage et la saillie est dans le rouge.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Flavien, éleveur de chèvres : « Les rencontres ont fait mûrir mon projet »
Déterminé depuis l’enfance à devenir agriculteur, Flavien Favre a bâti pas à pas son projet. Sa formation et ses expériences sur…
Les jeunes agriculteurs organisent un repas 100% local
Moteurs de la vie rurale, les Jeunes agriculteurs vont proposer aux Deux-Sévriens un repas complet, le samedi 1er mai…
Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

Quand les haies chauffent le plancher des poules
A la faveur de l’installation d’un jeune agriculteur, en mai 2020, le Gaec Baulieu, à Echiré, a investi dans de nouveaux…
La maraîchine, une bière locale « du champ au verre »
Deux brasseries artisanales, ancrées dans le Marais poitevin, se sont associées pour créer une nouvelle bière marquée « Valeurs…
Sécheresse, printemps, Deux-Sèvre, élevage, céréales.
Chaque jour qui passe entame le potentiel des cultures fragilisées par le gel
En un mois, l’excellent potentiel créé par les conditions météo de l’hiver est largement entamé. Chaleur en mars, froid, vent d’…
Publicité