Aller au contenu principal

Moins d’herbicides et d’engrais azotés sans subir de baisse de rendements

Les chercheurs du centre d’études biologiques de Chizé (CEBC) ont déterminé que la réduction d’engrais azotés et d’herbicides sur les parcelles permettrait un gain économique sans pour autant entraîner une baisse de rendements.

Alain Rousset, le président de la Nouvelle-Aquitaine (à gauche) est allé à la rencontre d’agriculteurs de la zone atelier en compagnie de Vincent Bretagnolle, le directeur de la zone atelier (à droite).
Alain Rousset, le président de la Nouvelle-Aquitaine (à gauche) est allé à la rencontre d’agriculteurs de la zone atelier en compagnie de Vincent Bretagnolle, le directeur de la zone atelier (à droite).
© ©Region_Nouvelle-Aquitaine_Francoise Roch

«Plus on met d’azote et d’herbicides sur les cultures et moins les agriculteurs gagnent de l’argent, ce qui est assez paradoxal ». Le constat de Vincent Bretagnolle, le directeur de la zone atelier Plaine et Val de Sèvre, peut surprendre, et Alain Rousset le premier. Le président de la Nouvelle-Aquitaine s’est félicité des résultats du CEBC, qui permettent de passer « d’une agriculture de compensation à une agriculture d’innovation ». Ces résultats émanent des expérimentations conduites sur la zone atelier de 435 km2 créée il y a vingt-quatre ans et regroupant 400 exploitations agricoles entre la forêt de Chizé et l’agglomération niortaise. « Une partie des agriculteurs est actuellement dans des conditions optimales au niveau des rendements mais pas au niveau des revenus. Il y a une marge de manœuvre à ce niveau-là », concède le chercheur.


Le gain économique est à chercher du côté de la réduction d’achats d’engrais mais se pose alors la question de la lutte contre les adventices. Pour ce faire, la solution pourrait venir du ciel, avec les alouettes des champs notamment. « Ce sont des prédatrices potentielles, qui peuvent manger jusqu’à 50 % de graines produites par les adventices », analyse le directeur de la zone atelier. Une étude est en cours sur 140 parcelles de la zone pour valider expérimentalement ces constatations.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Christiane Lambert défend « le vrai visage de l’agriculture »
La première journée du congrès national du syndicat a commencé au Gaec du Petit Chauveux, où se sont rendus représentants et élus…
Chasseurs, Deux-Sèvres, agriculture, chasse
Le sanglier en ligne de mire
L’ouverture générale de la chasse est le 12 septembre. En Deux-Sèvres les populations de petits gibiers ont profité d’une belle…
Congrès Fnsea : « Ici, les idées justifient les moyens »

Où il y a du dynamisme, il y a des femmes et des hommes engagés. En Deux-Sèvres, individuellement dans leur ferme mais aussi…

SCEA Le Chène Blanc, Pougne-Hérisson, Deux-Sèvres, Elevage, Chèvre, Caprin, Capr'inov
Cinq fermes pour cinq thématiques
Comme à chacune des éditions, Capr'inov propose une journée d'immersion dans des fermes. Cinq visites auront lieu le 23 novembre. 
Congrès FNSEA, Organisation, Niort, Deux-Sèvres, Acclameur
La Fnsea s’implique pour que vive la ruralité
Plus de 1000 membres du réseau Fnsea sont attendus à Niort pour le congrès de l’organisation nationale. Initialement programmé en…
Claustration des volailles dans une quarantaine de communes du sud Deux-Sèvres
Après un cas dans les Ardennes, la claustration des volailles est imposée depuis vendredi 10 septembre dans les zones à risque…
Publicité