Aller au contenu principal

Moissonneuses-batteuses : les coupes repliables sécurisent les chantiers

Les plateformes repliables profitent aujourd’hui des mêmes solutions techniques que les coupes rigides, avec en prime davantage de sécurité et de confort pour le chauffeur. Elles permettent même, dans certains cas, de mieux valoriser le potentiel des machines.

Les coupes repliables se vendent essentiellement dans les zones d’élevage aux terres morcelées mais elles intéressent aussi les agriculteurs et entrepreneurs qui, pour gagner en confort de travail, souhaitent se dispenser des opérations d’attelage et de dételage. « Dans certains champs, nous passerions davantage de temps à accrocher et décrocher la coupe plutôt qu’à récolter », confie Éric Guillou, entrepreneur de travaux agricoles à Plouézec (22).


Cet utilisateur expérimenté de plateformes repliables intervient parfois dans des champs qui ne mesurent que 40 ares. « L’utilisation de ces équipements renforce le confort et la sécurité sur les chantiers. D’ailleurs, les chauffeurs les apprécient particulièrement. Ils sont en effet dispensés d’accrocher et de décrocher la tête de récolte, ainsi que d’atteler et dételer le chariot de transport sur la moissonneuse, indique Éric Guillou. Même s’il est nécessaire de descendre pour poser les cardans et déployer les diviseurs, cette opération est moins dangereuse que de manipuler une coupe et son chariot ».


Nicolas Guillaud, inspecteur commercial chez MRA, importateur des matériels Geringhoff, renchérit en indiquant que les coupes repliables correspondent aux agriculteurs ne souhaitant pas voir la machine manœuvrer sur la récolte pour atteler sa coupe. Paul Leroch, importateur français des matériels espagnols Tort, via sa société Leroch Distribution, annonce, lui, qu’il faut environ une minute pour déplier la coupe sans descendre, alors que dételer le chariot et accrocher une plateforme rigide demande parfois 15 minutes. Ainsi, avec une moissonneuse-batteuse récoltant 3,5 ha/h, c’est quasiment un hectare de perdu à chaque changement de parcelle.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Flavien, éleveur de chèvres : « Les rencontres ont fait mûrir mon projet »
Déterminé depuis l’enfance à devenir agriculteur, Flavien Favre a bâti pas à pas son projet. Sa formation et ses expériences sur…
Les jeunes agriculteurs organisent un repas 100% local
Moteurs de la vie rurale, les Jeunes agriculteurs vont proposer aux Deux-Sévriens un repas complet, le samedi 1er mai…
Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

Quand les haies chauffent le plancher des poules
A la faveur de l’installation d’un jeune agriculteur, en mai 2020, le Gaec Baulieu, à Echiré, a investi dans de nouveaux…
La maraîchine, une bière locale « du champ au verre »
Deux brasseries artisanales, ancrées dans le Marais poitevin, se sont associées pour créer une nouvelle bière marquée « Valeurs…
Attention au risque incendie

Depuis l’incendie d’un hangar à St Martin de Bernegoue le 10 avril, quatre nouveaux sinistres ont été enregistrés dans…

Publicité