Aller au contenu principal

« Mon objectif est de montrer la diversité de l’agriculture française »

Élue présidente de la Fnsea le 13 avril, Christiane Lambert nous livre sa vision de l’agriculture et fait le point sur les chantiers à poursuivre au cours de cette mandature. La reconstruction du lien entre agriculteurs et société sera l’un des axes forts de son action.

Christiane Lambert (au centre) souhaite « remettre la construction des prix en marche avant comme nous l’avons initié dans la loi Sapin II ».
Christiane Lambert (au centre) souhaite « remettre la construction des prix en marche avant comme nous l’avons initié dans la loi Sapin II ».
© N.C.

Pourquoi vous êtes-vous engagée très jeune dans le syndicalisme, d’abord au Centre national des Jeunes Agriculteurs, dont vous avez été présidente nationale, puis au sein de la Fnsea ?
Très jeune, j’ai souffert de la mauvaise image du métier de mes parents agriculteurs. J’ai eu très tôt l’envie de défendre la profession. Dans le Cantal, mon exploitation était dans un village isolé. Après mes années étudiantes, être coupée d’autres jeunes, de l’action, ne me convenait pas. Je me suis donc engagée au CDJA, où j’ai trouvé une vraie dynamique.

Vous reprenez la présidence dans une période difficile. Quels sont les chantiers prioritaires ?
Je veux travailler pour la défense et la promotion de notre secteur, qui vit une véritable mutation. Nous devons appréhender ces évolutions – européennes et françaises – et conduire des réformes courageuses dans de nombreux domaines. Au plan européen, il s’agit de réaffirmer notre attachement à une Pac ambitieuse et protectrice mais en retrouvant un cadre d’action plus lisible et sécurisé pour les agriculteurs. Depuis l’élargissement à l’Est, les écarts se sont creusés et des distorsions perturbent la vision d’un projet commun. Ce sera l’un des premiers chantiers avec le nouveau gouvernement auquel nous affirmerons que nous voulons « plus et mieux d’Europe » comme nous l’avons voté lors du Congrès de Brest.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
S’employer chaque jour à faire avancer le projet
Le projet de stockage d’eau à des fins agricoles sur le bassin de la Sèvre niortaise entre dans sa phase de concrétisation. Alors…
Publicité