Aller au contenu principal

Mortalités d'abeilles : une enquête et un dispositif d'aide exceptionnel pour les apiculteurs

Les apiculteurs ont jusqu'au 15 août pour répondre à une enquête sur le niveau de mortalité des ruchers quel que soit le nombre de colonies détenues.

© N.C.

Suite aux conclusions de l’enquête qualitative menée par la direction générale de l’alimentation sur les mortalités apicoles de l’hiver 2017/2018, le ministère de l’agriculture a décidé de mettre en place un dispositif d’aide exceptionnel pour les apiculteurs impactés. Ce dispositif, qui sera effectif d’ici fin septembre, prendra la forme d’une aide au renouvellement du cheptel apicole. Le budget consacré est de 3 millions d’euros.


Les critères pris en compte pour l’attribution de l’aide sont en cours de définition. Le dispositif sera articulé avec les aides déjà mises en place par les collectivités territoriales, et notamment les Conseils régionaux. Les apiculteurs auront ensuite jusqu’à la fin du printemps 2019 pour réaliser les achats d’essaims et transmettre les factures.


En complément de l’enquête qualitative, une enquête nationale quantitative est en cours auprès de plus de 50 000 apiculteurs. L’objectif est de recueillir les informations des apiculteurs quant au niveau des mortalités durant l’hiver 2017/2018 et leurs causes possibles. L’enquête en ligne reste ouverte jusqu’au mercredi 15 août inclus à l'adresse:

https://survey.anses.fr/SurveyServer/s/Sophia/EMHA_2017-2018/questionnaire.htm

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
S’employer chaque jour à faire avancer le projet
Le projet de stockage d’eau à des fins agricoles sur le bassin de la Sèvre niortaise entre dans sa phase de concrétisation. Alors…
Publicité