Aller au contenu principal

Naissance d’une filière lait de brebis par la Cavac

La Cavac, par le biais de son groupement Vendée Sèvres ovins, innove en lançant une filière de production lait de brebis. Entretien avec son directeur, Pierrick Caillard.

© Guillaume Perrin

Une filière lait de brebis, c’est complètement inédit. Qu’est-ce qui a motivé ce choix de la Cavac ?
Le lait, les fromages et les yaourts au lait de brebis sont aujourd’hui prisés par les consommateurs. Et le lait de brebis représente un marché porteur. On estime à 2 millions de litres les besoins pour cette filière, soit près de 7 000 brebis. Il nous fallait trouver un partenaire pour la collecte et la transformation. Vendée Sèvres ovins a signé un contrat avec une laiterie pour mettre en place cette filière en Vendée et en Deux-Sèvres afin d’accompagner une vingtaine d’éleveurs. Notre objectif est de débuter la production début 2020. Nous prospectons.

Quelle sera la rentabilité de ce type de projet pour un éleveur ?
Nous avons établi avec la laiterie une grille de prix plancher pendant cinq ans, avec un prix à 930 €/1 000 1. La Cavac proposera également des avances de trésorerie pour constitution de cheptel jusqu’à 65 000 € remboursables en six ans à taux zéro. Elle accordera une remise sur aliment les trois premières années. Les résultats économiques (source Inosys) estiment la marge brute à 250 €/brebis et l’EBE/brebis à 150 € à 180 €.

Comment se passe la traite ?
La traite démarre à partir de 21 jours et elle dure 210 jours avec deux traites par jour pendant quatre mois et une mono traite par jour pendant les trois mois qui suivent. Le tarissement progressif se fait entre le septième et le huitième mois de lactation.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Nicolas Redureau, éleveur de chèvre en Deux-Sèvres prend position sur le bien-être animal
Bien-être : considérer le binôme Homme-animal
Nicolas Redureau, éleveur à Noirterre (Deux-Sèvres), a participé aux groupes de travail orchestrés par Agrial sur le bien-être…
HVE : entre bio et conventionnel, la voie du milieu
Simple logo de plus ou réelle opportunité pour les agriculteurs, la Haute valeur environnementale (HVE) progresse dans le paysage…
La Caveb veut rester un acteur majeur de la viande rouge
Lors du point presse précédent son assemblée générale, le mercredi 30 septembre, la coopérative agricole de Châtillon-sur-Thouet…
Manifestation de Bassines non merci en opposition au projet de réserves des la Sèvre niortaise.
La transition agroécologique, l’enjeu des réserves de substitution
Partisans et opposants parlent de la nécessaire transition agro-écologique. Pour les premiers les réserves de substitutions sont…
Capr'inov, un salon à huis clos

Pas de public, pas d’exposant. C’est une édition spéciale de Capr’inov que l’équipe du salon de la chèvre est contrainte d’…

À 50 ans, la Corel affiche sa bonne santé commerciale
La coopérative d’élevage a tenu son assemblée générale le jeudi 24 septembre. Avec un nouveau directeur et un nouveau président,…
Publicité