Aller au contenu principal

Naissance d’une filière lait de brebis par la Cavac

La Cavac, par le biais de son groupement Vendée Sèvres ovins, innove en lançant une filière de production lait de brebis. Entretien avec son directeur, Pierrick Caillard.

© Guillaume Perrin

Une filière lait de brebis, c’est complètement inédit. Qu’est-ce qui a motivé ce choix de la Cavac ?
Le lait, les fromages et les yaourts au lait de brebis sont aujourd’hui prisés par les consommateurs. Et le lait de brebis représente un marché porteur. On estime à 2 millions de litres les besoins pour cette filière, soit près de 7 000 brebis. Il nous fallait trouver un partenaire pour la collecte et la transformation. Vendée Sèvres ovins a signé un contrat avec une laiterie pour mettre en place cette filière en Vendée et en Deux-Sèvres afin d’accompagner une vingtaine d’éleveurs. Notre objectif est de débuter la production début 2020. Nous prospectons.

Quelle sera la rentabilité de ce type de projet pour un éleveur ?
Nous avons établi avec la laiterie une grille de prix plancher pendant cinq ans, avec un prix à 930 €/1 000 1. La Cavac proposera également des avances de trésorerie pour constitution de cheptel jusqu’à 65 000 € remboursables en six ans à taux zéro. Elle accordera une remise sur aliment les trois premières années. Les résultats économiques (source Inosys) estiment la marge brute à 250 €/brebis et l’EBE/brebis à 150 € à 180 €.

Comment se passe la traite ?
La traite démarre à partir de 21 jours et elle dure 210 jours avec deux traites par jour pendant quatre mois et une mono traite par jour pendant les trois mois qui suivent. Le tarissement progressif se fait entre le septième et le huitième mois de lactation.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Ils font revivre la vigne dans les Deux-Sèvres
Au nord et au sud du département, des vignerons font renaître des terroirs oubliés. Benoît Blet, à Oiron, est aujourd’hui reconnu…
Les Ets Buchou négoce et Lamy Bienaimé se rapprochent encore
En intégrant la société Végalor (négoce Lamy Bienaimé), les Ets Buchou Négoce accomplissent une transmission correspondant à…
Les JA mettent en scène la comédie amère des prix agricoles
Répondant à un appel national à manifester, les JA et la Fnsea 79 ont organisé une remise des prix décalée à l’intention des GMS…
Une chargée de com’ dans un Gaec
Depuis mai 2020, Nadine Bazantay s’occupe de la communication du Gaec Villeneuve en poursuivant deux objectifs : booster la vente…
Moissons
Une nouvelle dimension pour Océalia
La fusion avec Natéa et le rapprochement avec Menguy’s assurent le développement des services d’Océalia. 
Les travaux de la ferme aux 1200 taurillons pourraient débuter en 2021
La décision de la cour administrative d’appel, le 29 décembre, a fait tomber l’annulation de l’autorisation d’exploiter qui avait…
Publicité