Aller au contenu principal

Édito
« Ne pas désagriculturaliser la France »

Sylvie Brunel
© Pascale Dumont

Déléguer à d’autres notre souveraineté alimentaire crée une dépendance dangereuse. Conserver une agriculture nourricière et performante est une nécessité pour notre pays. Or, nous avons une chance inouïe : deuxième employeur de France, produisant une nourriture saine, belle, bonne et variée, à des prix accessibles, avec des méthodes d’exploitation qui sont d’abord et avant tout familiales, notre agriculture coche toutes les bonnes cases ! Ce bien précieux, il nous faut le soigner et le préserver. Ne pas « désagriculturaliser » la France comme elle a été désindustrialisée. Ne pas renvoyer les paysans à la pénibilité en leur imposant des conditions de travail dont nous ne voudrions pas pour nous-mêmes, comme leur demander de travailler la nuit ou de se priver des mesures de protection face à ces ravageurs dont notre santé paie lourdement le prix.

Il ne faut pas opposer les modèles agricoles, mais les associer : nos terroirs sont si variés que toutes les formes d’agriculture peuvent y trouver leur place.

Même si nous aimons nos campagnes, nous ne reviendrons pas tous cultiver la terre ! Partout dans le monde, le prix de la nourriture conditionne la paix sociale. Bien sûr, l’agriculture doit être écologiquement responsable, mais sans renvoyer le paysan à la pénibilité et à la précarité : les méthodes les plus modernes doivent être mobilisées. Et pour le faire, il faut des moyens, de la reconnaissance, du respect. Notre agriculture est stratégique, ceux qui la mettent en œuvre au quotidien méritent tout notre soutien.

(*) Sylvie Brunel est géographe, écrivain, professeur à Sorbonne Université. Ce texte est un extrait de sa tribune parue dans le FigaroVox du 20 avril.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Le parcours hors norme de Georgina
Des terrains de handball au Gabon à l’élevage de porcs en France, Georgina Tchatchoua-Gbayuen a eu plusieurs vies. Cette femme d’…
Les curseurs techniques et humains, gages de réussite
Même si le contexte laitier est complexe, les Deux-Sèvres comptent des exploitations en bonne santé. Pour déterminer l’avenir,…
Départementales : les projets des candidats pour la ferme Deux-Sèvres
La Fnsea et les Jeunes agriculteurs des Deux-Sèvres ont convié, mercredi 9 juin, les candidats aux élections départementales pour…
Président de Capr’Inov, un exercice d’équilibriste
Avec la structuration du salon et son développement constant, le temps alloué à la préparation de Capr’Inov est important. Samuel…
La qualité de la farine donne du grain à moudre aux boulangers
Pétrir, mouler et cuire restent les gestes séculaires de la fabrication du pain, mais les ingrédients de base sont choisis selon…
Les travaux vont pouvoir commencer pour sept réserves

Jeudi 28 mai, le Tribunal administratif de Poitiers a rendu une première décision concernant l’autorisation environnementale…

Publicité