Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Négoce : Au cœur de la transition agro-écologique

Le 34e congrès du Négoce agricole Centre-Atlantique (Naca) s’est tenu aux Sables d’Olonne (85), vendredi 4 mai ; l’occasion de revenir sur les sujets d’actualité, le projet de loi Egalim et les engagements agro-écologiques.

Profitant de son congrès annuel, le Naca (Négoce agricole Centre-Atlantique) fait savoir qu’il a pris le virage de la transition agro-écologique, se heurtant parfois à la réalité.
Les grèves SNCF interviennent dans une période stratégique pour le négoce. L’expédition de grains est très perturbée, avec des conséquences sur les stocks et les ventes. « Nous avons besoin de place pour la moisson », déclare François Gibon, directeur du Naca. En parallèle, le Négoce juge l’interdiction ou le renouvellement de certains produits « trop brutal » vis-à-vis des solutions de bio-contrôle apportées et des risques sanitaires (avec le retour notamment de maladie fongique ergot ou carie). « Nous assistons à un choc de rentabilité et de compétitivité », note François Gibon.
Pour la partie « contrats » du projet Egalim, le Naca relève une incohérence avec l’organisation actuelle des marchés des grains (Rufra, Incograins), des contrats déconnectés de la réalité des marchés longs et à l’export, et un impact limité voire nul sur les marchés de consommation intermédiaires mondialisés.

Plus d'infos dans Agri 79 du 11 mai 2018

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Machin'Agri Saison 1 #épisode4
Découvrez l'épandeur Ploeger AT4103 trois roues. 
D’une exploitation à l’autre, des impacts du simple au double
Sur le pont en plein cœur de la crise qui cloître la majorité des Français chez eux, les agriculteurs s’adaptent avec courage à…
Intergénérationnel, le palet fait des adeptes
Jeu traditionnel des départements de la Vendée et du Poitou, le palet n’a rien d’une activité ringarde et séduit les grands comme…
Pour l’avenir du métier : anticiper la reprise
La MFR Saint-Loup-sur-Thouet et la chambre d’agriculture des Deux-Sèvres ont noué un partenariat depuis deux ans pour améliorer…
Pas de restriction pour les activités agricoles

"Après échange avec le Ministre de l’Agriculture, il est, ce matin, confirmé que les activités agricoles ne sont pas…

Lezay, Parthenay : plus de cotations actuellement en Deux-Sèvres
A Lezay, comme à Parthenay, les acteurs des marchés sont inquiets. Les cotations n’ont plus lieu depuis deux semaines alors que…
Publicité