Aller au contenu principal

Néonicotinoïdes : feu vert du Sénat, encore plus cadré

© DR

Le Sénat a donné son aval, dans la nuit du 27 au 28 octobre, au projet de loi permettant la réintroduction temporaire des néonicotinoïdes pour soutenir la filière betteravière. Il a été adopté en première lecture par 184 voix pour, 128 contre et 28 abstentions. Selon la rapporteure LR Sophie Primas, la majorité sénatoriale n'a «pas voulu rompre son équilibre», par souci «d'efficacité». Députés et sénateurs devraient ainsi pourvoir parvenir à se mettre d'accord sur un texte commun en commission mixte paritaire (CMP), en vue d'une adoption définitive rapide. Un amendement rapproche l'entrée en vigueur de la loi au 15 décembre, avec l'assentiment de Julien Denormandie. Un article additionnel, adopté à l'unanimité, contre l'avis du gouvernement, permet aux ministres de l'Agriculture et de la Consommation de s'opposer à l'importation de denrées traitées avec des substances interdites dans l’UE. Un autre tend à acter le principe «pas d’interdiction sans alternative», rendant obligatoire l’étude par l’Anses des bénéfices et risques en amont de l’interdiction de phytos.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Confinement ou pâturage, concertation ou carnage ?

"À l’heure où les défenseurs du bien-être animal et les écologistes demandent l’interdiction de l’élevage en intérieur, la…

L’agriculture victime de pirates informatiques
La chambre d'agriculture des Deux-Sèvres victime d'une cyberattaque qui touche plus largement la région Nouvelle-Aquitaine et…
Attestation permanente exploitant agricole
La Fnsea et JA 79 ont obtenu la validation de l’attestation permanente spéciale exploitant agricole par le préfet des Deux-Sèvres…
S’installer… quand on est prêt
Tondeur de moutons, Alexandre Sarrazin a hésité à s’installer pendant plusieurs années avant de franchir le pas à l’âge de 31 ans…
Agriculteur, même pas peur !
CAPa, bac CGEA, BTS PA, BPREA… Ces sigles sont autant de portes différentes pour entrer dans le monde de l’agriculture. Les…
Pâtures & Papilles veut régaler les consommateurs
Quatre élevages du secteur de Parthenay planchent sur l’élaboration d’un nouveau label basé sur un engraissement 100% herbager.…
Publicité