Aller au contenu principal
Font Size

Fête de la terre
Neuf mille visiteurs à la Fête de la terre

Le Deux-Sèvrien, Didier Susset, de Paizay-le-Tort remporte la finale régionale dans la catégorie labour en planche. Il accède à la finale nationale dans le Gers, du 14 au 16 septembre. Julien Biraud, de Granzay-Gript, obtient la troisième place en labour à plat.

Les Jeunes Agriculteurs ne pouvaient espérer meilleur temps pour la finale régionale de labour et toutes les autres activités mises en place durant ces deux jours, à Saint-Vincent-la-Châtre. 2 500 visiteurs samedi lors de la finale départementale, et entre 6 000 et 7 000 dimanche : les entrées ont dépassé leurs prévisions. Samedi soir, les 500 repas prévus n’ont pas été suffisants, ni les 700 autres du dimanche. Sébastien Dupuis, président du canton de Melle, cheville ouvrière de la manifestation ; et David Paillat, président des JA des Deux-Sèvres, n’avaient pas à regretter toute l’énergie qu’ils ont dépensée pour ces préparatifs, aidés par de nombreux jeunes et aînés venus leur prêter main-forte.Cette vitalité du syndicat des Jeunes Agriculteurs leur donne une réelle légitimité dans le combat qu’ils mènent pour le renouvellement des générations, « notre objectif prioritaire », insiste Didier Paillat.
Freddy Bohr, président du jury régional, champion du monde de labour en 2001 au Danemark, et ancien concurrent à la finale nationale à Prahecq en 1997, a salué « l’énorme travail de préparation » des Jeunes Agriculteurs lors de ces deux journées.La première place pour Didier Susset
Didier Susset, agriculteur à Paizay-le-Tort a remporté la première place de labours en planche, avec la charrue de Pascal Coutin, qui sera membre du jury national l’année prochaine, lors de la finale nationale, dans le Maine-et-Loire.
Didier Susset prendra la direction du Gers, pour la finale nationale, du 14 au 16 septembre. D’ores et déjà, la 5e finale régionale qu’il dispute est une consécration pour lui et son canton organisateur. Alors qu’il se voyait dans les 3 ou 4 premiers seulement, à cause d’une dérayure pas aussi réussie qu’il l’aurait souhaitée, il explique finalement cette première place par une charrue équipée de socs en plastique, « imbattable pour émietter la terre ».
En labour à plat, la performance de Julien Biraud, est à saluer également. Troisième sur le podium, à 6 points seulement du 1er, Cédric Desbordes, de la Vienne, il n’en est pas à son coup
d’essai : 1er au régionaux de 1998 et de 2001.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Plainte contre l'association Nous voulons des coquelicots : « Quand on refuse de se défendre, on va vers une forme d’esclavage »
Il y a quelques jours, Jean-René Gouron a déposé plainte contre « Nous voulons des coquelicots ». L’agriculteur retraité de la…
Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Inondations à Niort, hiver 2020
« Le problème de l’eau n’est pas un problème agricole »
Pour que la végétation se développe, il faut de l’eau. Au lendemain d’un hiver pluvieux, un habitant des Deux-Sèvres, formé à la…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Urne, election
Deux-Sèvres : dix candidats pour deux postes de sénateurs
Dans un peu plus de huit jours, les grands électeurs voteront pour élire les deux représentants du département des Deux-Sèvres au…
Publicité