Aller au contenu principal

Interview
« Notre mobilisation ne se limite pas au court terme »

A quelques semaines de la manifestation du 23 juin à Paris sur les thématiques de l’élevage, le président de la Fnsea rappelle les principaux enjeux de cette mobilisation.

« Nous attendons 15 000 agriculteurs et autant de Parisiens pour la manifestation du 23 juin », déclare Xavier Beulin.
« Nous attendons 15 000 agriculteurs et autant de Parisiens pour la manifestation du 23 juin », déclare Xavier Beulin.
© N. C.

Pourquoi appelez-vous à manifester le 23 juin ?
Nous sommes, depuis plusieurs mois, dans un mouvement de mobilisation des filières animales. Il y a eu les manifestations du 12 avril et d’autres plus récemment comme celles des producteurs de porcs. Le premier objectif est d’obtenir une revalorisation immédiate  des prix à la production de la part de la distribution et des partenaires de l’aval pour toutes les productions animales, non seulement pour le lait, mais aussi pour le porc et les autres. A court terme, nous allons également interpeller les pouvoirs publics pour que des décisions immédiates soient prises au regard des contraintes administratives et environnementales qui pèsent sur les agriculteurs. Mais notre mobilisation ne se limite pas au court terme. Les questions posées sont celles de la compétitivité de la ferme France, de l’empilement des normes réglementaires qui finissent par plomber toute initiative et des investissements dans les filières. Je pense à Doux dans le secteur de la volaille, Gad/Cecab dans celui du porc et même de Spanghero, même si ce n’est pas de même nature. N’oublions pas non plus les négociations sur la PAC.

Lire la suite en page 4 d'Agri79

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Confinement ou pâturage, concertation ou carnage ?

"À l’heure où les défenseurs du bien-être animal et les écologistes demandent l’interdiction de l’élevage en intérieur, la…

L’agriculture victime de pirates informatiques
La chambre d'agriculture des Deux-Sèvres victime d'une cyberattaque qui touche plus largement la région Nouvelle-Aquitaine et…
S’installer… quand on est prêt
Tondeur de moutons, Alexandre Sarrazin a hésité à s’installer pendant plusieurs années avant de franchir le pas à l’âge de 31 ans…
Attestation permanente exploitant agricole
La Fnsea et JA 79 ont obtenu la validation de l’attestation permanente spéciale exploitant agricole par le préfet des Deux-Sèvres…
Pâtures & Papilles veut régaler les consommateurs
Quatre élevages du secteur de Parthenay planchent sur l’élaboration d’un nouveau label basé sur un engraissement 100% herbager.…
Les exploitants agricoles, piliers des sapeurs-pompiers volontaires
Parce qu’il doit assurer l’avenir, le service départemental d’incendie et de secours (Sdis 79) est à la recherche de volontaires…
Publicité