Aller au contenu principal

Loups en cavale
« Notre travail peut être gâché d’un coup, on n’en prend pas la mesure »

Les loups évadés du sanctuaire de Frontenay-Rohan-Rohan n'ont, à la date de publication de cet article, toujours pas été attrapés. La filière ovine locale ne comprend pas le manque de rapidité des autorités.

La préfecture a précisé que la décision de tirs à balles réelles revenait au ministère de la transition écologique.
© Pixabay

Interrogés sur les derniers développements du dossier des loups enfuis depuis la mi-novembre, les responsables Fnsea de la section ovine se montrent inquiets. Pour Christian Soulard, éleveur à Clessé, « nous faisons tout pour tirer le meilleur de nos animaux, avec des pratiques vertueuses, nos produits sont sous signe de qualité. Et deux loups pourraient venir anéantir tout cela. C’est regrettable comme il est regrettable de les abattre. Néanmoins, ils sont la propriété de quelqu’un et ne sont pas sauvages. Quand des chiens attaquent des troupeaux, on les abat. Il aurait fallu mettre plus de moyens pour grillager leur enclos. Le loup qui est resté près du sanctuaire pourra probablement être récupéré vivant, mais l’autre est trop loin, et il se réadapte très vite ». Une attaque à Saint-Saturnin-du-Bois, le 16 novembre vient appuyer ses propos. Une autre, le 1er décembre à Marans, vient d’être confirmée et aura touché quatre brebis.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

En 4L, avec l’agriculture et la mécanique pour bagages
A 18 et 19 ans, Bastien Sémillé et Thomas Rousselot s’embarquent dans l’aventure du 4L Trophy, édition 2023. Pour faire honneur à…
Les coopératives se mouillent pour maintenir l’élevage
Deux bâtiments neufs (l’un pour poules pondeuses, l’autre pour lapins) ont été inaugurés à Gascougnolles et à La Chapelle-Saint-…
Sur les marchés, la Parthenaise tente de trouver l’équilibre
Un point sur le marché de la Parthenaise a été fait à l’occasion de l’assemblée générale de France Parthenaise, vendredi 2…
Quelles règles concernant les nuisances sonores ?

Semer ou moissonner sans que personne ne le remarque est impossible ! Cependant, le bruit ne doit pas…

Le guichet pour les aides de crise ouvre le 22 juillet
Annoncée en mars, l’aide aux éleveurs ayant dégagé un revenu inférieur à 11000€ en 2020 sera mobilisable du 22 juillet au 15…
Éleveurs, ils fournissent 6,5 tonnes de viande par an aux cantines locales
Depuis 2014, treize éleveurs du bressuirais se sont structurés pour répondre aux appels d’offres de la restauration collective…
Publicité